COHESION et DETERMINATION

Publié le par Le Marin du 95 Yves-Marie LE GUEN

Bonjour mes Frères,

 

Après une semaine au soleil d'Avigon et sa région, je rejoins la lutte pour  expulser le système stifano-folnérien de "notre GLNF".

Ci-dessous un communiqué de Claude SEILER.

Le Marin du 95

_____________________________________________________________

 

COHÉSION ET DÉTERMINATION FACE AUX SQUATTERS DE LE G.L.N.F.

 

 Le combat que j’ai engagé le 4 décembre 2009 en m’opposant à la gouvernance scandaleuse de François Stifani a fait de nombreux émules.

 Je ne connais plus beaucoup de Frères qui se réclament de son œuvre et de ses lumineuses initiatives.

 Mais la GLNF n’en finit pas de payer les conséquences de plus de vingt ans de direction bananière où les petits arrangements entre amis, les rodomontades imprudentes et les décisions d’opérette ont conduit à la suspension de la reconnaissance par la GLUA.

 On ne rétablit pas sans consacrer beaucoup d’énergie et de temps une situation aussi compromise que celle où était tombée la GLNF :

  • L’effet des procédures judiciaires obéit à des rythmes lents garants de leur régularité mais otages des manœuvres dilatoires en tout genre. 
  • Nous avons cependant visé juste et obtenu à plusieurs reprises des jugements qui nous étaient clairement favorables :
  •  
    •  
      • annulation du pseudo assemblée du 16 octobre 2010,
      • mise à l’ordre du jour de la prochaine assemblée de la révocation de François Stifani,
      • rejet de la tentative de travestissement de notre action en détournement de clientèle…

Nous attendons désormais en confiance le résultat de l’appel interjeté par François STIFANI à l’encontre de ces jugements qui lui sont défavorables. Et malgré des reports qui auraient pu être évités nous serons fixés d’ici à la fin de l’année.

  • La tâche est de plus en plus lourde, mais les compétences affluent de partout, à telle enseigne que j’ai demandé que l’on crée un collectif d’avocats autour de ceux qui, depuis le début, m’assistent avec talent et détermination. L’Assemblée générale aura lieu dans les prochains mois et nous agissons pour que maître Legrand la convoque le plus vite possible.
    L’objectif est que nous y arrivions en ayant fini d’ouvrir tous les chantiers révélant à quel point la GLNF était devenue une association captive d’une coterie méprisante, incontrôlable et sectaire.
    Pendant ce temps, tout le monde note que les anathèmes continuent de fuser et que la propension naturelle de François Stifani à se considérer comme un potentat de droit divin, alors même qu’il a démissionné, se perpétue sans retenue.
    L’urgence est maintenant de nous attaquer aux suspensions et exclusions scandaleuses qui ont émaillé ces deux dernières années ainsi qu’aux approfondissements et aux suites des audits en cours.

 Ce pourrait être comme cela jusqu’à la prochaine AG, car on ne peut déloger sans recourir à la force, quelqu’un qui s’incruste en attendant l’issue des procédures judiciaires et les décisions de l’Assemblée générale .

 À moins que maître Legrand finisse par prendre la mesure de sa mission et interdise que François Stifani continue d’occuper le site de la GLNF en toute impunité et en toute irrégularité, mêlant la désinformation la plus grossière aux menaces les plus viles.

 Nous devons la rencontrer le 28 septembre, et lui demanderons entre autres, de faire cesser ce scandale.

 Pour conclure ce point de rentrée, je dirai combien il est devenu important que les candidats potentiels à la Grande Maîtrise se rencontrent pour assurer leur complémentarité voire associer leurs efforts autour de l’un d’entre eux.

 Les frères choqués et malmenés par deux ans de troubles ont besoin de se projeter dans un avenir stabilisé où la régularité retrouvée sera portée par une équipe soudée autour d’un fédérateur choisi de la manière la plus démocratique qui soit, celle d’une élection où tous pourront voter sans exclusive de suspension ou exclusion.

 Pour cela, renforçons notre cohésion et notre détermination, et combattons le sentiment d’écœurement et de lassitude, manifestation compréhensible du désarroi face au coup de force permanent des squatters de la GLNF.

 

Claude SEILER

Commenter cet article