Communiqué F.M.R

Publié le par concombre masqué

 Association pour la sauvegarde et la promotion de la Franç-Maçonnerie Régulière     Nous avons besoin de rigueur et de perspectives claires.     L’administrateur judiciaire de la GLNF, Monique Legrand a reçu notre avocat, maître Francis Teitgen lundi 14 février, en présence des avocats de la GLNF, Olivier Pardo, Jean-Michel Baloup, de son avocat et d’Henri Sidéry. Le principal objet de l’entretien portait sur les cotisations, mais aussi la position ambiguë de François Stifani et le calendrier des décisions à prendre au premier chef desquelles la convocation de l’Assemblée Générale. Au titre des cotisations, l’administration de la GLNF a affirmé que la trésorerie était exsangue. C’est sur ce fondement que l’administrateur judiciaire a cru nécessaire d’appeler les cotisations 2010-2011. Le seul problème est qu’entre les documents publiés il y a peu par la GLNF, qui faisaient apparaître une trésorerie positive et structurelle de 8M€ et cet aveu de dénuement, il y a l’équivalent d’une année de fonds de roulement qui a disparu. Dès lors, où les documents produits étaient faux ou l’information fournie est erronée. Pour en sortir, il n’y a qu’une solution, c’est de faire d’urgence ce que la majorité des Frères ont voté lors de l’AG du 25 mars 2010, c'est-à-dire un audit des comptes et pas seulement de la GLNF mais de toutes les structures qui y sont rattachées. Que l’ancienne gouvernance de la GLNF ait vécu dans le flou, le mensonge et l’anathème est un souvenir douloureux, relayé ces derniers jours par les messages de certains GMP qui à l’image de François STIFANI, veulent nous convaincre qu’ils représentent la Régularité, après nous avoir infligé leurs dérives sectaires. Il convient que l’administrateur judiciaire y substitue la rigueur, l’impartialité et la transparence afin que nous puissions retrouver notre confiance et notre cohésion perdues. Nous lui avons donc demandé de lancer cet audit et de prendre, en conséquence la décision qui s’imposera en fonction de l’état de la trésorerie une fois qu’on le connaîtra avec certitude. En attendant, et comme l’a très bien expliqué maître Teitgen lors des Assises de la refondation, l’appel actuel de cotisation est inopérant car il n’est pas fondé sur une décision de l’Assemblée Générale. Seule, une situation de crise de trésorerie avérée pourrait justifier un appel de provision. En conséquence, aucune sanction ne peut être prise envers les VM ou les trésoriers des loges, seuls François Stifani et son administration porteront la responsabilité d’éventuels découverts. Pour ce qui concerne, la position de François Stifani , il est clair qu’ayant démissionné du Conseil d’administration , il n’est plus Grand Maître et que s’il souhaite se représenter il doit le faire comme un candidat à l’égal de tous les autres c'est-à-dire ne plus occuper de fonctions où il pourrait biaiser le vote futur.  Se pose, à cet égard la légitimité des membres du Souverain Grand Comité qui ont été nommés peu avant la pseudo AG plurilocalisée du 16 octobre 2010, dans le seul but de gonfler les voix dans un superbe mouvement de « bourrage de comité ». Enfin, il est urgent de fournir à l’ensemble des Frères de la GLNF un planning précis des décisions et actions que l’administrateur judiciaire doit prendre, en application du jugement du 7 décembre 2010 et de fixer dans ce cadre la date de la future AG. Maître Legrand s’y est engagée et elle diffusera prochainement une note circulaire sur ce point. En attendant, et dans la ligne du mouvement lancé fin 2009 , des succès judiciaires que nous avons obtenus et de la démonstration de force que nous avons faite le 5 février 2011, je demande à tous les Frères de serrer les rangs derrière FMR et Myosotis pour parachever ce long combat par l’élection d’un Gand Maître qui saura restaurer la régularité et engager les réformes nécessaires. Ce message s’adresse aussi, à tous les GMP et leurs Officiers, aux officiers nationaux, qui ont compris que notre volonté est de rassembler tous ceux qui souhaitent construire ensemble l’avenir de la Grande Loge Nationale Française dans le respect des valeurs et des hommes qui fondent notre institution.     Claude SEILER Président de FMR     PS : Vous trouverez en annexe une nouvelle consultation que nous avons demandée au professeur LUCAS qui confirme l’impossibilité d’appeler les cotisations. Cette consultation a été remise à Maître LEGRAND. (Télécharger la consultation du Professeur LUCAS)  

Commenter cet article

DIOGENE 23/02/2011 16:23


PROPOSITION INTERESSANTE MAIS.....ATTENTION DANGER

Je viens de lire sur un blog "immaculé" une proportion très intéressante

je résume succinctement
Le projet serait de renforcer les pouvoirs de la province ,afin que cette dernière assure l' organisation "lourde" et supporte les "responsabilités" ,reconnaissant a chaque loge son indépendance et
autonomie.
La loge aurait donc un interlocuteur de proximité représenté par la province.
Voila un projet qui me satisfait pleinement ......la grande usine de pisan étant tellement inaccessible et Paris si loin.......

Mais j' ai crainte que ce projet tellement séduisant ne cache une volonté de "main mise"et de contrôle par les G.M.P. et leur collège d'O.P. actuellement en place,sachant que des "rencontres" sont
déjà prévues pour les jours prochains dans différentes provinces et particulièrement en Vallée du Rhône ou l' on constate depuis quelques semaines que de nombreux O.P. et dignitaires ,devenus
brusquement hostiles a la "politique stifanienne" se regroupent derrière un presidentiable potentiel...
ET C'EST LA UN NOUVEAU DANGER

OUI j'adhere a votre projet de "province administrative" a condition que
1/Chaque loge y soit représentée par son V.M. et un membre élu (par tous les ff:.de la loge)
2/Que le G.M.P. soit élus par les représentant des loges (ci dessus)

CHICHE..........................

Diogene du Val de Loire


CPF 18/02/2011 15:16


Mon BAF
Cela ne gêne pas beaucoup maître Legrand de recevoir des avocats de FS, alors qu'ils sont membres de la GLNF, donc payés avec nos cotisations. Cela me semble être une erreur et témoigne d'un manque
de recul ou d'indépendance vis à vis de la situation. Lors de la réunion de lundi 14 février 2011, si j'ai bien compris, il y avait d'un côté notre avocat, et de l'autre les 2 avocats de FS,
l'ex-GT HS; j'hésite quant à la position de maître Legrand, mais si j'en crois ses décisions prises jusqu'à présent, j'aurai tendance à penser que cela fait(peut-être) quatre contre un! Il est
impératif que l'administrateur voit clair dans le jeu de nos adversaires. Encore heureux qu'elle ait été nommée sur notre demande.
Fraternellement
CPF