Compte rendu d'un moment historique pour nos valeurs !

Publié le par concombre masqué

L’enjeu était conséquent et FS en avait pleinement conscience, en organisant des charters vers Aquaboulevard, en confisquant les votes de Loges au profit d’Off Prov réputés sûrs, en faisant donner le ban et l’arrière-ban des GMP tout acquis à sa cause ou en envoyant deux jours avant le scrutin une lettre surréaliste à tous les FF.
 

Il devait se sentir assuré au moment d’ouvrir avec 30 minutes de retard l’Assemblée Générale du 25 mars, alors même que près de 200 FF, victimes d’une organisation (délibérément ?) chaotique n’étaient pas encore rentrés dans la salle.
 

Pour une fois, tout le monde s’accordera à dire qu’elle était archi-comble puisque de très nombreux FF sont restés debout pendant toute l’Assemblée.
 

Près de 2 000 délégués, (1 847 selon les chiffres fournis par les huissiers de la GLNF) étaient venus, pour, pensait notre Guide Spitiruel lui apporter leur soutien indéfectible.
 

Las !
 

Toutes les précautions, petits arrangements, manipulations, intimidations de toute sorte n’y ont rien fait : les comptes de l’exercice 2008-2009 ont été rejetés par 954 voix contre 893. Décompte fantaisiste s'il en est, puisque les abstentions ont été ajoutées aux votes favorables, une bassesse de plus, et bien inutile.
 

La réalité devait probablement se situer à un niveau de refus de l’ordre des deux tiers des votants. Peu importent les chiffres, la sanction est tombée, immédiatement saluée par les cris de « démission démission » longuement répétés par les FF qui se sont retrouvés l’instant d’après unis dans une Marseillaise d’une rare émotion.

                               AG 25-03 

Visiblement dépassé par l’ampleur de la protestation, notre Guide Spirituel s’est fourvoyé dans des explications confuses, mélangeant les rappels à l’ordre associatif, à l’ordre maçonnique, fustigeant la violence des FF (???) et se posant à chacune de ses interventions comme le seul Gardien de la Loi Maçonnique.
 

Ses déclarations ont fini par être saluées par des bronca de plus en plus virulentes, témoignages de la colère des FF qui avaient le sentiment de ne plus être entendus.
 

La deuxième sanction est rapidement tombée : le budget 2009-2010 a été rejeté par une majorité encore plus large de 984 voix. Ce décompte a été effectué selon la même méthode, alors que les projections réalisées sur les données recueillies auprès de plusieurs huissiers indiquaient un chiffre de plus de 70% de non… 
 

Dans de telles conditions, notre Guide Spirituel a déclaré avoir pris la mesure du vote, et s'est engagé à mettre en place un audit des comptes de la GLNF par un cabinet extérieur. Il s’est également engagé à faire évoluer les Statuts de l’Obédience et à convoquer une nouvelle Assemblée Générale où seraient présentés un nouveau budget et les propositions de modification des statuts.
 

Enfin, dernière sanction, un FF avocat a demandé que soit portée à l’ordre du jour de cette Assemblée la démission des Membres du Conseil d’Administration.
 

Le 25 mars 2010 restera dans l’Histoire de la GLNF une date majeure. Pour la première fois depuis 1913, des FF venus de toutes les régions de France et représentant plus de 1 000 Loges ont clairement exprimé leur rejet de la politique mise en œuvre par FS depuis deux ans.
 

Car au-delà du simple refus d’approuver les comptes, c’est bien de cela qu’il s’agissait : ce ne sont plus 24 FF qui se sont levés, mais près de 1 200 délégués de Loges qui ont clairement dit assez à l’exposition médiatique et politicienne, assez aux dérives économiques, assez à l’abandon de la Maçonnerie de Tradition !
 

Il est à craindre que ce rejet massif n’ait pas été entendu par notre Guide. Soit par orgueil, soit par autisme, il n’a pas pris la véritable mesure de la crise dont il fait porter la responsabilité à ceux qui ont eu le courage de se lever, hier comme aujourd’hui.
 

Mais, parce que nous sommes en fraternité, je ne peux m’empêcher de plaindre cet homme, dépassé par les conséquences de cette crise dont il est le seul responsable et qui se montre aujourd’hui incapable de la gérer. Ce n’est plus de son entourage que viendra la solution. Il suffisait de regarder cet après-midi le visage défait de Jean D…y, l’attitude pétrifiée de Jean-Claude T….t, son pourtant bras droit, ou encore l’attitude de Claude Ch, lui tournant imperceptiblement le dos à mesure que la situation se dégradait…
 

Plus symbolique encore était l’absence de Jean-Charles F….r. Avait-il pressenti le désastre ?
 

En censurant pour la première un GM, nos FF ont lavé l’honneur maçonnique des « mutins » du 4 décembre. Ils ont décidé de tourner cette page marquée d’infamie. Pour pouvoir en écrire une nouvelle, il convient que tous les affronts soient réparés, les FF suspendus réintégrés sans délai et la Province Val de Loire et les Loges dissoutes rétablies.

 

Monsieur Stifani, il ne vous appartiendra pas d’écrire cette nouvelle page de notre Histoire. D’autres que vous s’en chargeront, la GLNF ne manque pas de consciences….
 

Aujourd’hui, 25 mars, c’était la Sainte Annonciation.
 

Je vous embrasse, mes Frères.

 

par Anaxagore de Myosotis Brie Champagne

 

Commenter cet article

Jean-Pierre 26/03/2010 10:10


Vraiment, je suis déçu, je n'ai lu aucun commentaire d'accacia qui pourtant filtrait l'entrée !!!


concombre masqué 26/03/2010 11:00


Ils se rendent enfin compte que les "25 rebelles" ont fait beaucoup de petits.......


Henri du 25 mars de Bordeaux 26/03/2010 08:35


Mes BAF, je suis non pas heureux ce matin, mais soulagé, soulagé car il y a enfin eu une réelle prise de conscience de la nature de la voie dans laquelle nous entraînait notre TRGM Stifani.
Cependant, je suis en parfait accord avec nos Frères qui indiquent que rien n'est fini et encore moins gagné. Notre TRGM, tel un morpion, va s'accrocher à son poste, ses breloques et tous les
honneurs qui vont avec. Chacun connaît à la fois son orgueil et son autisme. Je pense néanmoins qu'il va tomber à défaut de démissionner car il n'est sans doute pas blanc blanc et l'on n'a pas fini
de tout découvrir en maçonnerie comme au profane... Cela demandera du temps, mais c'est la chronique d'une déchéance annoncée...
Non, ce qui m'inquiète à ce jour, c'est l'entreprise même de reconstruction de la GLNF sur des bases qui ne permettront plus une telle dérive... Il nous faut donc préparer non seulement une AG mais
aussi un convent extraordinaire... Et là, je sens déjà la guerre des chefs arriver... Cependant, je reste confiant en la clairvoyance des Frères qui ont montré hier qu'ils savaient rester des
hommes libres et de bonnes moeurs... Dommage pour les absents qui ont fuit comme notre TRPGM Jean Charles...
Henri du 25 mars, de Bordeaux