CONVENTIONS PROVINCIALES A BINEAU

Publié le par Le Marin du 95 Yves-Marie LE GUEN

Mes Frères,

La première journée des Conventions Provinciales dont celle de notre Province Picardie-Plaine de France se sont déroulées à Neuilly Bineau aujourd'hui. 

Plus de 200 Frères (toutes Provinces confondues) sont venus assister et participer aux deux séances dans une bonne ambiance sereine et Fraternelle. Une présentation de la situation par Vincent Fe.....e et des thèmes pertinents proposés par les participants ont permis de donner à ces conventions un intérêt pour tous.

Il vous reste encore la journée du samedi 14 janvier avec deux autres cessions pour profiter de ces instants de qualité Maçonnique. 

Mes Frères de Picardie-Plaine de France, réserver la matinée ou l'après-midi de samedi prochain pour faire entendre votre avis sur le devenir de notre GLNF, sans attendre les décisions de justice qui, quel que soit le verdict, changeront la Maçonnerie que nous subissons avec cette gouvernance actuelle que nous ne voulons plus.

Ci-après le compte rendu du blog Myosotis de Lutèce qui relate parfaitement les Conventions de ce jour.

Bien Fraternellement,

Le Marin du 95

________________________________________________________

Franc succès, net et sans bavures...!

Les premières réunions de la Convention Provinciale de l’Union des Loges Régulières Françaises pour Paris et la Région Parisienne se sont déroulées dans le Grand Temple du SCPLF à Neuilly Bineau.

CPULRF1

Regroupant les Provinces de Paris, Paris Grande-Arche, Neuilly-Bineau, Lutèce, Grande Couronne, Picardie et Rouvray, le Grand Temple a rassemblé des Frères attentifs, motivés voire pugnaces, et surtout en attente de la présentation d’un projet mobilisateur.

 

Afin de permettre aux Frères qui n’auraient pas forcément une idée précise des raisons qui ont suscitées la création de l’ULRF, Vincent Feyb., le coordinateur ULRF pour Paris et la région parisienne a présenté un rapide historique.

CPULRF2 

Si la GLNF est en crise ouverte depuis près de deux ans, elle le doit à :

  • La politisation de la GLNF sous l’impulsion de François Stif.
  • La montée irrépressible de l’affairisme au sein de l’Obédience
  • La suspension des relations avec la GLUA fallacieusement « décrétée » par François Stif.
  • La vague de suspensions et de retrait de la reconnaissance par les Grandes Loges, notamment européennes, en réponse à la déliquescence flagrante de la Gouvernance.

Ainsi, depuis la réunion du Souverain Grand Comité du 04 décembre 2009 à la pseudo Tenue de Grande Loge du 03 décembre 2011, les Frères ont assisté à l’irrésistible déclin de la GLNF.

 

Le bilan de la politique de répression menée par François Stif. et ses sbires serait actuellement de 300 Loges et plus de 1 000 Frères radiés.

Un état des lieux des suspensions et radiations doit être prochainement réalisé.

Dans l’attente, il est demandé à tous les Frères et Loges sous le coup d’une suspension ou d’une radiation de se manifester auprès de FMR afin que leurs droits soient défendus.

Il faut souligner que l’oppression systématique de l’opposition à l’ancienne gouvernance par François Stif. a fait émerger un climat de lutte fratricidedommageable pour toute la Franc-Maçonnerie au niveau national et international.

Le piétinement de la Règle en 12 points et la mise en danger des Frères (révélations d’identité, procès, etc.) sont des raisons suffisantes pour que nous nous mobilisions.

C’est une des motivations à la base de la création de l’ULRF.

 

Le coordinateur ULRF pour Paris et la région parisienne a ensuite présenté les résultats du sondage reprenant plus de 4 500 réponses à ce jour.

Les résultats, commentés de façon approfondie, fixent les grandes lignes du travail qui devra être accompli non seulement en amont de la Convention Nationale mais également dans la perspective de la refondation de notre Obédience. Des groupes de travail sur différents thèmes liés à cet important chantier sont d'ores et déjà prévus.

  CPULRF3

Cette phase de la réunion a été l’occasion de prendre conscience de l’importance du chantier restant en vue de rassembler le plus de Frères et des Loges autour d’un projet global.

Elle a mis également en évidence l’indispensable travail d’information encore à réaliser mais également de formation et de définition d’un langage commun afin d’éviter les malentendus sur des termes comme l’Ordre, l’Obédience, la Régularité, la Reconnaissance.

 

Par ailleurs, la méconnaissance des spécificités des Rites entre eux pourrait s’avérer être un écueil dans un objectif de regroupement des forces de l’opposition.

Fort de ce constat, les représentants des Rites Emulation, Standard d’Ecosse et d’York ont décidé de créer une Maison des Maçons pour chacun des Rites coexistant au sein de l’ULRF, et viennent ainsi renforcer les initiatives du REAA et du Rite Français.

Une succession d’échanges s’en est suivie montrant toute l’importance de ces réunions chaleureuses et studieuses permettant aux Frères de mieux se situer au sein de l’ULRF tout en prenant conscience des enjeux de la lutte actuelle menée au sein de la GLNF contre François Stif. et ses affidés. 

Preuve a été donnée que la voix des Frères est prise en compte

Preuve a été donnée que les rencontres et les échanges entre Frères sont à la base de la refondation de notre Obédience.

Preuve a été donnée que ce qui a été dispersée du fait de Faux-maçons est en passe d’être rassemblé avec Force et Vigueur.

 

Création d’une nouvelle Obédience ou maintien dans la structure actuelle, seul l’avenir et les futurs rendez-vous juridiques et associatifs nous le révèleront.

Toutefois, c’est à l’issue des différentes Conventions Provinciales que les Pierres patiemment extraites de la carrière s’assembleront dans le formidable Plan qui se dessine sous nos yeux.

Sous vos yeux, mes Frères...et c’est pourquoi, il vous faut vous engager réellement et concrètement en participant aux prochaines réunions de l’ULRF.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article