De Jean Préfontaine de Kiravi

Publié le par concombre masqué

Du corbeau et du marchand de vain

Traître Corbeau sur un fût haut perché
Cherchait le moyen de mettre en bière
La GLNF, lui déjà vidé,
En mauvais compagnon, du DH athé.

Sa robe noire au blanc jabot lui cachait
Une réputation entâchée, gâchée
Par des salades niçoises trop bien huilées ;
De quoi emplir une lettre de cachet.

Il aperçut dans l’ombre, un moustachu
Marchand de vin, de bière et d’eaux bénites
Aussi avide que lui, aussi bien couillu,
Et comme lui sensible au son des pépites.

Maître Cosimo car c’était là son nom
Devint du marchand alsacien, devin,
Un conseiller éclairé de renom
Pour faire prospérer ses affaires en vin.

En franche maçonnerie, ils en vinrent
A prendre un à un tous les grades
Hélas sans les qualités. Il advint
Son très grand maître non sans mascarade.

Alors les camarades de ce guide sans teint,
Blanc comme un linge, à l’âme tendue de noir,
Lassés du Bénin et d’autres Africains
Ne voulurent plus être pris pour des poires.

Ce qu’il advint rendit malade félons
Et autres sodomites tous aussi cons.
En AG, ils furent vomis, tous honnis :
De la GNLF, ce fut fini.

Au chant de la Marseillaise, ils virèrent
D’un même élan, tout le clan et ses pairs :
Ceux qui croyaient au Père Noël, tous ceux
Qui n’y croyaient pas aussi, hors des cieux.

Jean Préfontaine de Kiravi
Prémonition du 24 mars 2010
Au troquet de l’Ancre et de la Marine à voile
A Trébuchet sur Mer.

Commenter cet article

nicolas dupond 06/04/2010 11:01


Mon TCF Vieux Julien,

Effectivement, il y a un passage qui me gêne.

Un des acolytes de Stifani est qualifié de "sodomite". Pour moi, il y a un début d'homophobie et par là intolérance.

Je sais bien que les anciens statuts excluaient les "bougres" mais je pense tout de même que nous avons changé d'époque.

Je comprends votre volonté de retourner à la Tradition mais je ne savais pas que vous vouliez aller aussi loin.

Exit les manchots, les bossus (...)

De toute façon, au delà du symbolisme de ces différents handicaps, on peut comprendre que les personnes handicapées (même aujourd'hui) ne peuvent travailler sur un chantier de construction.

Un Frère de la GLDF


Vieux Julien 04/04/2010 10:11


Mon Frère il ne me semble pas que le DH soit athée, cette obédience accueille toute les sensibilités religieuses (ou non-religieuses).
Et il y a un passage qui sonne un peu "Myosotis parisien"...
Navré de jouer le pisse-froid, sachant que ce petit texte est humoristique, mais plus que jamais on doit être exemplaires...