EXIGEONS L'AG EXTRAORDINAIRE

Publié le par Le Marin du 95 Yves-Marie LE GUEN

Mes Frères de Picardie-Plaine de France,

Nous reprenons l'article de César du Myosotis PACA, qui nous incite à "bouger" et à ne pas rester sans réagir, demain il sera trop tard, ceux qui ne font rien reculent, et se sabordent sans se défendre, vous êtes légalistes, et bien faites confiance aux Lois de votre République et pas aux arguties de profanes déguisés en Franc-Maçon., artisans d'un système qui foulent de leurs pieds toutes nos valeurs ancestrales et nos Landmarks. Il ou plutôt ils vous ont conduit à ce que la GLNF ne soit plus "RECONNUE", réveillez-vous, nous sommes dans l'impasse !

ALORS AGISSEZ !

FAITES VOTER VOS LOGES POUR REJOINDRE L'UNION DES LOGES REGULIERES FRANCAISES.

ADRESSEZ VOTRE DECLARATION INDIVIDUELLE.

Alors mes Frères vous n'aurez rien à vous reprocher , au moins vous aurez essayé de sauver votre Obédience !

Bien Fraternellement,

Le Marin du 95

_____________________________________________________________________________________________

Mes Frères,

Nous nous battons depuis des mois pour que le profane qui prétend encore diriger notre obédience malgré sa démission, soit écarté afin que la refondation de la GLNF puisse commencer.

Pour cela, alors que tous les pouvoirs ont été savamment concentrés entre les mains d’un seul par des modifications successives de nos statuts, nous nous sommes en désespoir de cause adressé à la justice qui a rendu son verdict le 7/12/2010 et clairement fait droit à notre demande en annulant l’AG scandaleuse du 16/10/2010 et en ordonnant la tenue d’une nouvelle AG "sans délai" comportant la révocation de François STIFANI.

Qu’à cela ne tienne malgré cette décision exécutoire par provision, ce dernier n’a eu de cesse, par ses manœuvres multiples, de s’opposer à ce que justice soit faite.

A ce jour, nous ne savons pas quand la cour d’appel rendra sa décision. De toutes façons, nous pouvons nous attendre, même en cas de résultat favorable, à ce que « celui qui se croit encore Grand Maître » continue son obstruction et fasse tout pour verrouiller encore plus le système (c’est la méthode préconisée par le fameux Bodson, tu te souviens?).

Mais toutes les cartouches n’ont pas encore été tirées. Il reste encore un moyen beaucoup plus rapide et plus sûr pour en sortir. C’est la voie de nos statuts.

Tout le monde sait que ceux-ci peuvent être modifiés à tout moment et les gens qui nous gouvernent aujourd’hui ne s’en sont pas privés. Oui, mais comment faire ? Par une AG EXTRAORDINAIRE (AGE) -(article 18 des statuts)

Tout le monde sait qu’il y a 2 façons de provoquer une AGE. - (article 14 des statuts)

- Sur la demande de la moitié plus un de l'ensemble des membres de droit et membres délégués aux Assemblées Générales, et

 

- Sur décision du Conseil d’Administration

La première solution apparait difficile car il faut contacter toutes les Loges et nous ne disposons pas du fichier national.

La deuxième solution apparait exclue. Mais non ! Car aujourd’hui, il y a Me LEGRAND et le Conseil d’Administration c’est elle. Ce n’est pas moi, César, qui vous le dit car vous pourriez encore dire que j’ai abusé du pastaga, peuchère, mais c’est elle, Monique qui nous l’écrit noir sur blanc. Si vous avez le temps allez voir sa fameuse lettre non signée et non datée mais qui est parvenu dans nos chaumières par Brevda le 13 juillet 2011 et vous verrez qu’elle nous dit en substance ceci : « En ma qualité de mandataire ad’hoc de l’Association « G.L.N.F – Grande Loge Nationale Française », avec les pouvoirs du Conseil d’Administration et du Présiden (lien ici), ».

 

Eh bien très chère Madame, puisque vous avez tous ces pouvoirs dans votre panier, convoquez nous vite une AGE pour modifier les statuts façon LIVRE BLANC POUR LA REFONDATION DE LA GLNF.

Mais pour que Monique nous écoute encore faut-il lui montrer que nous sommes nombreux à le vouloir ! Il faut donc nous manifester très vite auprès de l’Union des Loges Régulières Françaises qui devrait très vite faire le compte des Loges ayant souscrit à cette déclaration.

Alors, si tu ne l'as pas fait, tu peux le faire à titre individuel, et si tu es VM au titres de ta Loge après avoir réuni un comité de Loge ou une chambre du milieu qui approuvera ta démarche (il convient que ce soit par une majorité des 2/3 selon les critères de nos Frères de la GLUA, mais ils ne nous en voudront pas d'appliquer la règle légale édictée dans nos statuts qui stipulent la majorité simple, soit la moitié des votants plus un!)

En envoyant ta "Déclaration" individuelle (lien ici) ou "Déclaration de Loge" (lien ici) à Me LEGRAND et à logesregulieres@gmail.com demande lui aussi la tenue d'une AGE en vue de modifier les statuts sur ce point !

Très fraternellement,

Cesar

Commenter cet article

Mutatis Mutandis 03/09/2011 23:46


@ Traquenard,
Mon T.C.F.,
Dans la confusion actuelle que tu as raison de dénoncer, il est possible de revenir à des dispositions très simples :
- Les loges sont souveraines, elles sont constituées en association 1901 et ont leurs comptes bancaires propres ( !) pour les capitations et le tronc de la veuve. Elles ont tout pouvoir de se
joindre à une entité associative de leur choix,
- Elles ne reconnaissent aucun pouvoir ni prérogative à des ex O.P. ou O.N. sur le plan maçonnique,
- Elles réaffirment l’idéal maçonnique : s’élever soi-même pour élever l’autre.
- Elles rejettent la manipulation, la tromperie, la trahison et retrouvent la probité, l’honnêteté, la clarté dans la transparence et ainsi, dans l’honneur, elles peuvent rétablir la régularité et
la reconnaissance.
Bien frat …
Mutatis Mutandis


Le Marin du 95 04/09/2011 12:33



OK, c'est la bonne démarche.



Christian Hyerlé 02/09/2011 16:12


Mes TT.CC.FF.,
C’est un curieux ‘’suspens’’ que nous vivons en cette rentrée 6001/6012. Elle nous réinvestit dans cette crise que traverse notre obédience, notre pays, les pays du Macrech et du Magreb, et
curieusement au sujet de nos valeurs républicaines fondamentales. Il semble donc que chacun se sente légitimement en quête de sens, de devenir, et d’espérance. Je suis un F.M. quelconque, avec onze
ans d’ancienneté, dont 5 ans sur deux loges, et le ’’handicap’’ de ne pas avoir été V.M. Cependant mon investissement en F.M. me conduit à suggérer quelques idées :
Les loges, pour être Respectables, doivent être Régulières, Libres, et Souveraines.
- Régulières : Cela signifie l’observance rigoureuse et claire du rite ; dans sa connaissance et sa pratique. Cela doit se réaliser en lien avec les juridictions correspondantes. Il s’agit de
l’allégeance librement consentie à l’Ordre.

- Libres : La liberté se détermine dans le niveau d’autonomie et de dépendances. Ceci s’établit dans le cadre des lois de la République. Chaque loge doit se déclarer – de fait, ou officiellement –
en association Loi 1901. Elle définit ainsi ses lieux et dates de tenues, de réunions, et sa gestion interne, avec comptes bancaires indépendants. Contrairement à ce qui a été prétendu, il est très
facile de gérer sous ce statut. Bien entendu, la vocation de la F.M. étant la F.M. Universelle, la loge peut adhérer - ou non - à une fédération ou autre entité collective, susceptible d’obtenir la
reconnaissance.

- Souveraines : Cela signifie que tout individu ou collèges, ou groupes extérieurs ne peut exercer une autorité quel qu’elle soit en loge. Seul le V.M. est chef de l’ordre et il doit en être ainsi
pour Tout ce qui est du ressort de l’Ordre, c'est-à-dire maçonnique. En particulier pour l’installation du V.M. élu. (S’il est réélu, son passé V.M. l’installe, et personne d’autre)
De toute évidence, les provinces, nécessaires, n’ont à servir que les moyens civils pour l’exercice de nos activités. IL est donc possible de dégager quelques responsabilités principales en
association civile :
- Président, qui préside sur les plans civils,
- Trésorier, directeur financier,
- Secrétaire, chargé de la gestion administrative,
- Intendant, responsable de la gestion et de l’entretien des temples.
Les mêmes dispositions et limites peuvent et doivent être établies au niveau national, En y ajoutant sur le plan civil les responsabilités et devoirs de représentation en neutralité politique et
religieuse (dans l’humilité) qu’impose notre règle. La concentration et la détention des pouvoirs qu’a permis le réforme de 1997 ont permis incontestablement le développement de la puissance et de
l’influence de la GLNF… au services des métaux pour quelques individus.
Dans l’établissement des dispositions qui précèdent, il me semble que les F.M. et les loges peuvent rétablir la respectabilité qu’ils ont perdue, ALGDGADLU.
Frat… Christian hyerlé Mle 58655


Le Marin du 95 04/09/2011 12:30



Tu es dans le vrai, il n'ya que les Loges Libres et Souveraines qui vaillent !



Shalom 27/08/2011 14:17


SURTOUT PAS à M° LEGRAND!!
Elle transmet tout à Sidéry qui s'empresse de radier le frère ou la loge qui a signé.
à bon entendeur..... Salut fraternel!
Shalom, Salam, Pax Vobis


Le Marin du 95 30/08/2011 00:05



Tu as raison, c'est pas nécessaire.