L'appel du 6 mars du collectif FMR - Myosotis

Publié le par concombre masqué

 

L’appel du 6 mars du collectif FMR-Myosotis

Qui sommes-nous ?

Les dérives constatées depuis des années dans notre GLNF ont poussé des milliers de FF à se dresser pour y mettre un terme.

Soit autour de FMR et des FF qui se sont exprimés le 4 décembre 2009 au Souverain Grand Comité pour dénoncer ces dérives ; soit grâce aux sites Internet Myosotis qui se sont créés partout en France

Ensemble, nous réaffirmons aujourd’hui ces principes et nous constituons en un collectif national.

Nos principes et nos objectifs

Notre principe premier est le retour à la régularité et à la tradition, par le respect absolu de la règle en 12 points

Notre principe second est de restaurer la GLNF et de rendre le pouvoir aux Loges.

Notre principe tiers est de séparer le spirituel de l’administratif, en luttant activement contre la « cordonnite ».

Ceci implique :

·         Une gestion honnête pour réduire les cotisations ;

·         Une transparence sur les comptes de la GLNF et une explication claire de l’utilisation des cotisations, en exigeant dès aujourd’hui un audit des comptes de l’association et de ses émanations par un cabinet indépendant de l’association ;

·         Rétablir la discrétion et l’humilité.

Notre principe ultime est de disparaître après l’accomplissement de nos objectifs.

Notre engagement

Informer l’ensemble des FF de la GLNF de nos actions

Proposer une révision des statuts et obtenir l’agrément des FF de la GLNF pour une nouvelle gouvernance de l’obédience

Préserver nos relations avec les autres puissances maçonniques françaises et internationales

Mener toute action pour atteindre nos objectifs et soutenir tous ceux qui pourraient souffrir de leur engagement auprès de nous.

Nous ne nous battons pas pour prendre le pouvoir mais pour vous le rendre :

 

REJOIGNEZ-NOUS !  Téléchargez le bulletin d’adhésion à F.M.R.

 

Le Comité de Coordination,

FMR - MYOSOTIS

Commenter cet article

nicolas dupond 10/03/2010 15:51


Mes TCF,

Je soutiens le combat que vous menez, qui rend ses lettres de noblesse à la franc maçonnerie.

néanmoins, je veux vous avertir de certains points juridiques que Stifani ne manquera pas de se servir, avocat d'affaire qu'il est.

En premier lieu, il a en sa faveur des statuts rédigés sur mesure.

Seuls voteront un nombre limité de Frères dits délégués, Frères au nombre limité dont il pourra jouer sur les travers métalliques.

La liberté étant la règle dans la rédaction des statuts des associations loi 1901, il est de plus dans son droit.

Je pense qu'il a en plus prévu que les statuts soient changés à la majorité des 2/3 ou 3/4 des délégués en prévoyant un quorum. Comme ça si le quorum n'est pas atteint, il fait une réunion plus
tard (avec les frais que cela entraîne pour les Frères modestes).

Ca aussi, en toute légalité.

De surcroît, le 25 mars, si vous n'avez pas fait de déclaration auprès de la Préfecture de Police de Paris 15 jours avant, vous ne pourrez pas manifester sur la voie publique.

Il faut indiquer le lieu de la manifestation.

D'où le changement de lieu en dernière minute: il est impossible de faire la déclaration.

En cas de barouf, Stifani pourra faire appel à la force publique pour troubles à l'ordre public. Il ne s'en gênera pas, surtout s'il a des amis à la Préfecture de Police.

Pour les manifestations à l'intérieur du bâtiment, je suis sûr qu'il a choisi un bâtiment sécurisé (peu d'entrées...). Et gare aux gorilles!!!


Un Frère de la GLDF