« LA SAGESSE DES ANCIENS » par F.M.R

Publié le par concombre masqué

 


  

  

Un vieux Frère nous donne des raisons de dire NON à l’actuelle direction de la GLNF.Il écrit au Myosotis ligérien qui a publié ses quatre lettres.Par quelques questions simples, étayées par une étude de documents à la disposition de tous, il met au grand jour l’opacité du système GLNF et autant de raisons de nous inquiéter de la manière dont est gérée notre association, nos cotisations, mais aussi toute l’énergie bénévole des Frères.Au fil de ses quatre lettres, il évoque:

  1. la structure du “groupe GLNF” avec ses filiales qui rémunèrent des personnes que nous ne sommes pas sûrs de connaître
  2. les intérêts croisés entre la gestion de l’immobilier GLNF et des filiales encore, dans lesquelles certains Frères éminents auraient des intérêts directs.
  3. les intérêts de société commerciales sans rapport capitalistique avec la GLNF mais en relation commerciale, dans lesquelles on retrouve.... les mêmes certains Frères.
  4. la promesse de baisse des cotisations qui pourrait bien avoir été appliquée avant l’heure au bénéfice de... certains Frères!!

Tout ceci nous convainc de votre NON à toutes les résolutions de l’AG éparpillée et illégale du 16 octobre, de poursuivre notre action judiciaire, de poser et reposer encore les mêmes questions qui sont restées sans réponse depuis le 4 décembre dernier, de manifester notre désaccord avec l’équipe en place.

 

Morceaux choisis:Lettre d’un vieux Frère

 

J’ai bien compris qu’il y avait deux SCI. L’une dont on parle beaucoup dans les journaux... L’autre dont on parle peu : la CNL.  [...]a)

 

Il semblerait que nous ayons un actif immobilier valorise´ pour la somme de 853.262€, et un compte courant de 770.570€.

 

Pourriez vous nous expliquer ou` nous devons retrouver toutes ces sommes dans les comptes de la Fondation parus sur le site du ministère de l’intérieur ? Nous parlons de 2008, parce qu’ils n’ont pas encore trouve´ ceux de 2009.

 

Devons nous les retrouver aussi dans les comptes de la GLNF ou non ? Je suis bien incapable de m’y retrouver. b) Lorsque la SCI GASTON DESSEAUX a été´ intégré dans les comptes de la Fondation GLNF, le siège social a été´ transfère´ au : 12 rue C. de PISAN a` PARIS. Celui de la SCI CNL a été´ transféré´ a` DOLE.

 

Y a–t-il une raison spécifique a` cela ?c) Comment se fait-il que l’ONG Hôpital Assistance apparaisse comme actionnaire de la SCI CNL ?

 

Y avait-il une raison quelconque la` aussi ?d) Dernière question enfin, il semblerait que les statuts de cette SCI CNL prévoient (cf. leur dernière version enligne) dans le TITRE IV) ADMINISTRATION ET CONTRÔLE DE LA SOCIÉTÉ,ARTICLE 17 : GÉRANCE, § VII : RÉMUNÉRATION : Le ou chacun des gérants a droit a` une re´mune´ration fixée chaque année lors de l’assemblée générale, ainsi qu’au remboursement de ses frais de déplacements et de représentations engagés dans l’intérêt de la société, sur présentation des justificatifs....

 

Mon Frère Jean-Charles, qu’est-ce qui justifie que tu sois encore le Gestionnaire de la SCI Christine de PISAN ? Ou` n’est ce que temporaire ?...

 

Si nos jeunes Frères du Myosotis m’y autorisent, je reviendrai toujours sur l’immobilier car le sujet semble vaste (SCI PISAN, La TRUELLE, les appartements du front de mer, et d’autres encore comme le Club Écossais) mais aussi sur Hôpital Assistance (opérations et prestataires), ou encore l’état des capitations des uns et des autres, et bien d’autres sujets qui ne peuvent effectivement qu’interpeller si l’on ne prend pas le temps de communiquer dessus.

 

Tout l’article sur le Myosotis ligérien: http://www.le-myosotis-ligerien.com/article-lettre-d-un-vieux-frere-58327501.html 

 

Deuxième lettre, questions simples sur la Truelle

 

J’ai vu dans la présentation des comptes annuels de l’obédience que nous étions aussi actionnaires de l’immobilière TRUELLE. [...]

 

En effet, je comprends que nous avons des bureaux boulevard des Océans (à Marseille je présume), et des appartements au Cannet des Maures que nous louons. C’est écrit en toutes lettres sur le rapport du conseil d’administration.

 

Si tel est le cas, à qui les louons-nous, et combien ?  ...

 

Je crois par ailleurs comprendre que nous avons aussi une filiale qui est la brasserie « le Club Ecossais » qui a fini son exercice avec une perte de - 35.115 €, alors que l’année précédente elle était de - 107.577€. A quoi cela correspond-il ?

 

N’est-ce pas là qu’ont lieu les agapes ? Comment expliquer une telle perte ? ...

 

Et puis il y a ce dernier point que je ne comprends pas du tout : la Truelle dont nous détenons 13,30% (nous, GLNF – donc chacun de nous quelque part) la Truelle aurait acheté un immeuble à Toulon, qu’elle reloue à la GLNF, alors que j’ai reconnu dans les autres actionnaires de la Truelle certains des nôtres. Et pour finir notre Frère Jean-Charles fait nommer son fils comme administrateur.

 

Tout l’article sur le Myosotis ligérien: http://www.le-myosotis-ligerien.com/article-la-truelle-est-elle-une-pelle-a-gateau-58434327.html

 

Troisième lettre, charité bien ordonnée

 

Durant cette assemblée, un jeune Frère de Nice qui devait bien avoir dans les cinquante ans, me fit une  confidence.

 

Au moment du vote du budget, il me dit sur Hôpital Assistance. « Vous les parisiens, feriez bien de vous intéresser d’un peu plus près à cette ONG ».... 

 

Alors, je me suis intéressé à la remise en état de tout ce matériel. Et, nous avons découvert qu’il existait bien deux sociétés qui effectuaient ce type de réparation ou remise en état, et dans lesquelles nous retrouverions certains des nôtres. L’une s’appelle la Société Phocéenne d’Application Médicale (la SPAM), l’autre DIGITECH Provence. Elles sont toutes deux semble-t-il à la même adresse.

 

Et si je ne suis pas un homme de chiffres, ni de comptabilité, mais je sais encore lire des statuts de sociétés.J’ai ainsi découvert que la FOELLNER HOLDING, dont notre Frère François est administrateur avec certaines autres personnes bien connues, est actionnaire de la SPAM, alors que notre Frère Jean-Charles est actionnaire intuitu personae de DIGITECH PROVENCE, à parts égales avec un dénommé M. Michel FURFARO, que j’ai aussi retrouvé dans la Truelle et au Club Ecossais.... 

 

Ah si ! J’allais oublié. Décidément je vieillis ! Quel est le lien avec la société PHOCEA TRANSIT INTERNATIONAL ? Ils sont à la même adresse que HAI (cf. les pages jaunes).

 

Tout l’article sur le Myosotis ligérien: http://www.le-myosotis-ligerien.com/article-charite-bien-ordonnee-58578185.html

 

Quatrième lettre, il n’y a pas de petits profits

 

J’ai ainsi découvert deux ans de capitations impayées pour Jean-Charles, et cinq ans pour François et Jean-Claude T.

 

Tout l’article sur le Myosotis ligérien: http://www.le-myosotis-ligerien.com/article-il-n-y-a-pas-de-petits-profits-58826052.html 

 

NON, NON, NON et NON à toutes ces affaires, à cette obscurité, à l’AG illégale et à ses résolutions: comme le dit le vieux Frère, alias Semper FI:

 

 

A NOUS LES ENFANTS DE LA VEUVE!

 

 

Bien fraternellement à tous

 

Claude SEILER

Commenter cet article