LA TENUE DE GRANDE LOGE, UN SUPERBE FIASCO !!!

Publié le par Le Marin du 95 Yves-Marie LE GUEN

Mes Frères,

Bravo et merci aux délégués des Loges de Picardie-Plaine de France !

Vous avez été formidables avec vos Frères des autres Provinces, en faisant de cette parodie de tenue de Grande Loge un beau FIASCO !

De l'extérieur où j'étais nous avons entendu vos cris d'indignation aux propos du malade fs et de ses ultras directement et par la transmission de vos portables.

Nous avons déposé une gerbe devant le Palais des Sports Marcel Cerdan et entonné la Marseillaise. Nous avons "réceptionné" le bus des délégations étrangères (à majorité Africaines) en scandant "Les valises, les valises !" et lorsque une demi heure plus tard, ils sont ressortis, sans avoir été reçus officiellement, nous leur avons dit de revenir lorsque la GLNF aura retrouvé son âme et ses valeurs !

Bref, monsieur fs a perdu et l'ULRF va gagner des adhésions par centaines !

En attendant la victoire d'une GLNF, débarrassée de ces profanes.

Ci-dessous, l'article du Myosotis de Lutèce qui relate bien les évènements "inside" !

Bien Fraternellement,

Le Marin du 95

_____________________________________________________________________________________________

 

Samedi 3 décembre 2011

TGLGLNF-03122011

Belle organisation !

Muni de mon pouvoir et accompagnant mon Vénérable Maître, nous montrons notre carte munie de sa « pastille »  à de multiples contrôles.

Peu d’attente et l’on nous donne les précieux sésames : un badge et un bracelet inamovible.

La salle est comble ; chacun se salue, s’embrasse…

 

Entrée du cortège.

Beaucoup de Frères se lèvent ; quelques-uns suivent la recommandation des FMR en restant assis.

La salle gronde, siffle, hue.

Première claque : Stifani se rend à son plateau sous les sifflets. Il fait monter le son de la musique afin de couvrir la contestation.

La musique du Requiem dure, dure, dure…les Surveillants semblent inquiets.

Lassés par ce « temps suspendu » à la discrétion du pseudo-GM, quelques-uns mettent à profit la fin du morceau pour entonner leur première « Marseillaise » vite reprise en chœur par la salle.

Les travaux de Grande Loge sont ouverts sous les quolibets et les appels à la « démission ».

Deuxième claque : Pas d’entrée de délégations étrangères.

Les rapports moraux, financiers et d’activités sont lus mais ne sont pas soumis aux votes, donc ne sont pas adoptés ; c’est la Troisième claque.

Viennent ensuite la lecture des Ordonnances.

A l’appel de chacun des promus, la salle scande « vendu !», et ce fut la Quatrième claque.

  La Cinquième claque est venue lors de la lecture des « reconnaissances étrangères ».

Que les Frères de la Principauté de Monaco, de San Marino, l’Azerbaïdjan, etc. veuillent bien nous pardonner ; les quolibets ne s’adressaient pas à eux.

Une Sixième claque vint lors de la planche du Frère Jean-Michel Bal. qui a eu le grand (?) mérite de faire se plier de rire l’assistance.

La Septième claque fut magistrale...et notre « nain » de service en fut pour ses frais. Quelle erreur en ces circonstances de se laisser aller à son bon plaisir (quel que peu gâché par une bande de « miasmes » et d’incorrigibles trublions) et de vouloir imposer à cette assistance déchaînée une allocution.

Malgré son micro ouvert à fond, son discours haché et inapproprié est complètement couvert par les appels à démission.

  Notre « ami » s’est alors magistralement emporté et, perdant les pédales, nous a fait un remake du « Dictateur » de Chaplin.

  Quelques-uns de ses complices à l’Orient se sont même levés afin de vérifier qu’il ne nous faisait pas un malaise, c’est peu dire...

  Finalement, le spectacle du « nain et des Sept claques », largement raccourci et au déroulé incohérent, s’acheva par la sortie des spectateurs regonflés à bloc dans leur détermination à en finir avec ce profane déguisé en Franc-Maçon.

Nous retrouvâmes nos Frères qui, pendant que nous assistions à ce simulacre de Tenue de Grande Loge, ont patiemment et dignement manifesté sous la pluie.

  Et les CRS venus exprès de Bordeaux ?

Ils étaient là et ont passé un bon après-midi au chaud dans leurs fourgons.

Le capitaine de la brigade nous confiait même qu’il souhaitait avoir à chaque réquisition des manifestations bon enfant de ce genre.

 

Ce n'était visiblement pas l'avis du triste sire siégeant à l'intérieur du Palais des Sports Marcel Cerdan !

Commenter cet article

charles Dupont 05/12/2011 06:25

Cher Marin du 95,
Tu ne devais pas être à la même tenue de Gde Loge que moi, car tu parles de la lecture des Ordonnances: ELLE N'A PAS EU LIEU!!!!!
En revanche, tu passes sous silence l'Internationale, entonnée par les présents (je n'ose pas écrire FF)situés dans les gradins de la colonne du Sud, et pire encore, la minute de silence à l'égard
des FF passés à l'Orient Éternel, couverte de huées et de sifflets: pauvres âmes de nos FF disparus, votre repos a dû être bien troublé, n'est-ce pas Yves (Trestournel).
Quand on veut railler, on balaye aussi devant sa porte.
Enfin, parlez avec les délégations étrangères, elles sont ébranlées dans les convictions que vous croyez leur, et où ont pu constater que les errements ne sont pas nécessairement du côté que vous
pensez.
Ceci doit donner à méditer.
Charles

Le Marin du 95 05/12/2011 15:36



Mon cher Frère Charles, tu as du mal me lire, car je n'ai jamais parler de la lecture des ordonnances ! Pas plus que je n'étais à la tenue, puisque empêché ! Par contre j'étais à l'extérieur et
participé au dépôt de la gerbe des Maçons Réguliers. J'ai bien précisé que je retransmettais un article du Myosotis de Lutèce.


Ce fiaso est bien de la resposabilité de cette honteuse Gouvernance, Oui tu as raison les disparus ont sûrement été chnoqués par la présence des Vigiles et d'une compagnie de CRS!  


Défendre cette gouvernace, n'est pas digne d'un Franc-Maçon Régulier, je dirai même plus qu'il était du devoir d'un "ancien" de brandir l'étendart de la révolte devant la longue liste des
transgressions et des violations de la règle en 12 points, des Lois de la République qui nous valent la perte de la Reconnaissance des Grandes Loges Mondiales, certe, pas celle de San Marino !


Alors , s'il te plaît pas de leçons, pense aux 200 Loges suspendus par ton guide, et aux centaines de Frères exclus ou suspendus, et médite !


Le Marin du 95


 



Un tout jeune frère libre 04/12/2011 17:59

Je suis fier d’y avoir participé avec mon VM...
A cette mascarade que nous avons pu démasquer, d’avoir pu prolonger l’action de nos frères restés dehors au froid et sous la pluie, j’ai pu voir à la sortie que leurs cœur avait été réchauffé par
les événements de l’intérieur…
Rien ne sera plus pareil désormais..
Ce qui reste de La pseudo gouvernance à été ébranlée et surtout doit se rendre à l’évidence, comment pourront ‘ils prétendre que les contestataires ne sont qu’une minorité ?
J’ai pu voir qu’une poignée de GMP restent fidèles à Ephèse (ils sont aussi fous que lui), mais j’ai été assez agréablement surpris d’en voir certains ne pas bouger et rester assis et ne pas voler
au secours du Guide (notamment notre GMP des Flandres).
Les frères de notre GLNF ont démontré hier de ne pas être des moutons que l’on balade aux grés des volontés d’un Grand Maître qui n’en est plus un, et qui est au derniers actes de sa
représentation.
L’épilogue est proche, ne baissons pas la garde mes Biens Aimés Frères.

Un tout jeune frère
GB 83304

Le Marin du 95 05/12/2011 01:16



Mon Jeune Frère Libre, Bravo ! C'est en partie pour toi et tous les jeunes Frères, que je lutte contre cette gouvernance inique et scandaleuse depuis décémbre 2009. C'est aux anciens de porter
l'étendard de la révolte, au lieu pour certains de se coucher et d'accepter l'inacceptable. Nous vous devons de vous tranmettre une Obédience gardienne des valeurs ancestrales de la
Franc-Maçonnerie Régulière et Reconnue, observant strictement la règle en 12 points.


Bien Fraternellement,