Le Gourou.......par l'Ancien

Publié le par concombre masqué

La règle du Grand comité date de 1760 et s’établit ainsi :


Les Grands Maîtres Provinciaux sont élus par les Loges de France. Ils participent à l’élection des Grands Maîtres et aux événements importants de notre Obédience. Grands Electeurs, ils suscitent le respect par l’excellence des réflexions, l’intégrité absolue, l’érudition avec en corollaire la sagesse ; très impliqués dans leurs fonctions importantes, inhérentes à la responsabilité d’une maçonnerie au fonctionnement parfait.


La déviation à la règle de 1760 a commencé à la GNLF en 1980, puis, s’est fortement accentuée, et c’est un euphémisme, avec nos deux derniers Grands Maîtres.

 

Les Frères du Grand Comit é et Grands Maîtres Provinciaux sont désignés par le Grand Maître en exercice. Cette cooptation est extrêmement perverse – Montesquieu dans l’Esprit des Lois – Livre 8 – Chapitre 10 mentionne « Le principe du gouvernement despotique se corrompt sans cesse parce que corrompu par sa nature. Les autres gouvernements, parce que des accidents particuliers, en violent le principe. »

C’est clair et en adéquation avec les événements maçonniques reflétant notre actualité. Une folie collective s’est emparée de Pisan.

La réflexion étrange dénote pour le moins un esprit perturbé. Mais le plus grave est arrivé. Je vous appelle au secours mes Frères préférés, Anaxagore et Guignol, F. STEFANI au comportement irresponsable et hallucinatoire, en constante détérioration est selon son Conseil de Discipline « l’intermédiaire de Dieu » !....


Ce qui signifie, et je l’annonce avec honte à mes Frères Maçons Anglais et du monde entier que la G.N.L.F. à Pisan est devenue une SECTE.

C’est une vérité juridique, philosophique et théosophique aux conséquences médiatiques inévitables à terme.

Le Grand Comité et le conseil de Discipline, les irréductibles Frères asservis, assistent à une messe noire dont le Gourou de la prêtrise F.S. vocifère à longueur de journée les versets sataniques. Ils n’en paraissent d’ailleurs nullement horrifiés.

Ils sont comme envoûtés et se dématéri alisent par l’esprit. Nous l’avons constaté lors des jugements iniques à la sentence implacable à l’encontre de nos malheureux et innocents Frères de F.M.R.

Les conditions sectaires sont de vendre leur âme au diable en gage de soumission.

F.S. leur a dit que c’était une marchandise donc de l’argent. Ils sont prêts au sacrifice suprême.

Même les tabliers voudraient bien se libérer des liens les fixant aux corps devenus impurs. Ils ont la crainte d’être brûlés par les feux des mauvais esprits qui s’en dégagent, attisés par le « le grand intermédiaire de Dieu ». Ils clament leur désespoir et demandent protection à l’Orient éternel du Grand Tablier.

C’est vrai, que de fois ont-ils entendu en Loge, leurs Maîtres, Grands Officiers Nationaux actifs prononcer l’aphorisme verbal « Ma fonction n’est représentée que par mon tablier et mes décors car moi je ne suis rien ! »


Mais tout cela est faux. Aux temps des Lumières, le Maçon domin ait par l’esprit son tablier.

A Pisan, l’espèce a totalement disparu. Il nous faudra beaucoup de temps pour balayer les décombres et oublier.


Nous avons des Frères compétents qui par l’esprit dominent leurs tabliers mais pour le plus beau parce que le plus difficile. Il ne nous reste plus qu’un seul guide de gouvernance, c’est notre bien- aimé Frère Jean Murat.


Mon histoire des tabliers peut vous paraître ubuesque mais elle est à la mesure des événements et réactions de PISAN, à vocation maçonnique et non sectaire.


Ne laissons pas F. STEFANI nous imposer l’explosion d’un second 11 septembre.


GELONS NOS COTISATIONS.

 

L’ANCIEN

Commenter cet article

jean baîte 06/07/2010 17:56


D'accord avec vous 1er objectif : le départ.
Mais si J. Murat peut servir l'obédience avec la sagesse que beaucoup de blogs lui prêtent alors et s'il est d'accord, et s'il le faut nous pourrions l'appeler en intérim de refondation (ce qui,
compte tenu des comptes tenus, ne sera pas simple).


sancho panza 06/07/2010 13:50


Je suis bien d'accord avec le fond de l'article mais avec un gros Bémol ! je n'ai rien contre J Murat, mais il n'est pas temps de s'occuper de ceux qui auront a diriger l'obédience !
le temps est a se battre pour virer la clicque stifaniesque !


concombre masqué 06/07/2010 16:17



Je partage ton avis.


Je diffuse juste es articles que l'on me communique avec les idées des uns et des autres.