MERCI SERGE !

Publié le par concombre masqué

Mes B.A.F

 

Je suis consterné et énervé, trés énervé.....

Enervé de constater une fois de plus les dégâts causés par la connerie, et je pèse mes mots, de F.S et de certains de ses serviteurs.

Nous avons perdu la Régularité...... et je viens d'apprendre aujourd'hui qu'un Grand, un Très Grand Maçon a pris la difficile décision de démissionner de la G.L.N.F.

 

Et je comprends sa décision au regard de tout ce que certains lui ont fait subir depuis quelques années alors qu'il s'est donné à 200 % pour nous et le développement de nos Loges d'Herblay et d'ailleurs sans jamais rien attendre en retour.

 

Ce FRERE, nous le connaissons et l'Aimons tous à Herblay, c'est SERGE COGITORE.

 

Sache Serge que nous sommes tous profondément attristé par ta décision que nous comprenons.

Tu peux être assuré que tout le travail que tu as accompli pour nous nous servira de force pour continuer le combat contre ces parias de la Franc Maçonnerie.

 

Sois assuré Serge, que malgré ta démission, tu seras toujours reçu comme le Frère que tu es dans Ton Temple d'Herblay alors que François.S; Michel.C et beaucoup d'autres verront nos pieds en guise d'accueil s'ils osent profaner notre espace sacré !

 

Eux ne sont plus des Frères !

Toi tu le restera toujours !

 

Et je suis certain que le Garnd Architecte de l'Univers nous donnera raison rapidement et que tu trouveras la place qui est la tienne.

 

MERCI SERGE !

 

 

 

Commenter cet article

Yves-Marie LE GUEN 30/07/2011 00:46


Quelle bonne nouvelle !
Serge a écrit "tant que les conditions ne changent pas" !
Serge, compte sur tous tes Frères de Picardie-Plaine de France pour faire le ménage comme Monsieur Propre et tu seras de nouveau parmi nous, foi de Marin du 95 !


Serge COGITORE 29/07/2011 19:07


Bonsoir mes trés chers Frères,
cet article et vos commentaires me touchent profondément, comme les supers messages d'amour que j'ai reçu par email à la suite de la communication de ma démission.
Merci pour votre affection, j'ai la même en retour, vous le savez et cela personne nous ne le prendra.
à la rentrée, je vous proposerai de prendre ensemble un reas fraternel pour partager avec vous ce que je ne pourrai plus partager en Loge tant que les conditions ne changent pas.
je vous embrasse
serge


Christian hyerle@club-internet.fr 27/07/2011 16:41


Bonjour mes T.C.F., suggestions pour :
Les bases d’une refondation

 Changer de nom, de sigle, de logo etc.…,
L’état de déliquescence de la GLNF nécessitera au moins une génération pour qu’elle retrouve une image conforme à l’identité qu’elle n’aurait pas dû perdre, et toute naissance naît d’une mort ;
elle doit s’accomplir, et comme la nature l’impose, dans la douleur.

 Etablir chaque loge comme souveraine (compte indépendant), dans une fédération de loges,
L’unité dans la diversité, la diversité dans l’unité, pour que le un et le tout se conjuguent dans l’harmonie,

 Etablir le V.M. comme tel, et seul installateur (ou passé V.M.) de son successeur,
Du père au fils, et de Hiram à la transmission des mots substitués, l’on voit que l’existence légitimée du V.M. ne peut véritablement s’établir que dans la transmission de celui qui le précède. La
transgression (par les mauvais compagnons) de cet acte a rompu la chaîne d’union des V.M. Il convient qu’elle soit rétablie

 Supprimer les groupuscules occultes, types : conseil des anciens, ou ne leur permettre que des suggestions collectives pour la loge,
L’attribution occulte des offices constitue un support de manipulation non transparent et moralement inacceptable puisque les personnes concernées ne sont pas présentes,

 Attribuer les offices prioritairement par ancienneté (sauf manque d’assiduité ou de travaux ou autre exceptions justifiables et justifiées),
Nos jeunes sont porteurs de demain, pas d’aujourd’hui. Qu’ils apprennent la conviction de servir, la détermination pour servir, et surtout, la patience pour servir, dans l’assurance que l’Ordre
sera respecté. Et à celui qui fait le passage d’hier à demain, qu’il lui soit donné de servir, sans se servir, ni s’asservir, aujourd’hui.

 Fixer enfin aux niveaux provinces et national la frontière entre civil-profane et régularité- ordre,
La confusion du monde matériel et du monde immatériel a mené au chaos. L’obscurité domine la lumière. C’est une bataille qui est perdue, pas la guerre.
L’univers est en expansion-évolution, l’Etre aussi.

 Attribuer les responsabilités qui y correspondent en fonction des compétences acquises, et nom en fonction de préférences personnelles ou d’allégeances au service d’enjeux métalliques,
La corruption (tête : intellectuel-idées, cœur : lien d’appartenance, corps : enjeux matériels-métalliques) ne doit pas exister en maçonnerie,

 Constituer une commission ‘’éthique maçonnique’’ composée de cinq sages n’ayant que ce seul enjeu maçonnique, avec seul pouvoir d’avis communiqués à tous les F.F.
La nécessité d’un contrôle permanent de l’exercice du pouvoir est plus que démontrée par les 19 mois qui se sont écoulés. L’exercice d’un pouvoir autocratique, avec ses dérives sectaires, n’aurait
jamais dû apparaître – même pas embryonnaire – dans notre obédience. Ce comité constitué sur la base de la véritable libération des métaux pour chacun de ses membres, devra être totalement
indépendant des structures en exercice.

 Affirmer la prérogative de la loi républicaine sur l’obédience maçonnique,
Tout véritable maçon souhaite sacraliser sa vie profane en conformité avec l’Ordre, pour autant il n’est pas contraint à une naïveté qui lui ferait confondre les deux. Ainsi, certains frères ont
autorité sur d’autres en loges, réunions maçonniques et St Jean, et ce doit être librement consenti.
En dehors de ces circonstances, ils sont citoyens comme les autres et n’ont aucune espèce d’autorité particulière que ce soit sur le plan civil, sociétal, moral ou même maçonnique,
Et ceci quelques soient leur grades ou leur ancienneté. D’ailleurs l’ancienneté ou les grades ne démontrent pas toujours une sagesse acquise (voir pas du tout !). Chaque frère a cependant la
possibilité d’une attitude compatissante d’écoute et de conseil qui est l’exercice de son devoir de fraternité.

Christian Hyerlé, dans la liberté d’une proche mise en congé,
Loge ‘’Fleur de Lumière n° 1110’’ mle 58655


Le Marin du 95 27/07/2011 17:21



Mon Frère Christian, le projet de Fédération n'est pas majoritaire dans les avis des Frères, c'est ce que je constate.



Jean-Pierre LE DOUCEN 27/07/2011 13:18


Je partage avec de nombreux frères la reconnaissance que nous devons à Serge et la tristesse de cette situation.
J'espères que ce n'est qu'un au revoir.


Le Marin du 95 27/07/2011 17:15



Il reviendra notre Serge !



Yves-Marie LE GUEN 27/07/2011 01:54


Mon Cher Serge,

Je ne peux concevoir que tu abandonnes le navire, tu as combattu maintes fois et tu as toujours gagné ! Je sais que je ne te ferai pas revenir sur ta décision, mais : - Si, un jour prochain ! Nous
retrouvons une gouvernance à notre convenance.
- Si, nous retrouvons la Reconnaissance et donc la Régularité.
- Si, les "marchands de dorure" et les mauvais compagnons, ne sont plus là.
- Si, enfin nos préceptes Maçonniques, sont enseignés et surtout respectés par TOUS.
Cela fait beaucoup de si, mais j'y crois, car la Maçonnerie que nous aimons, participe à donner un sens à notre vie et peut-être que ta démission se transformerait en séparation provisoire pour
devenir une réintégration.

Je l'espère, car le contraire serait injuste, pour toi, pour moi pour la GLNF et pour la Maçonnerie Régulière.

Une citation :
NE PRENEZ PAS LA VIE AU SERIEUX, DE TOUTE FACON, VOUS N'EN SORTIREZ PAS VIVANT !

Bernard LE BOVIER de FONTENELLE

Au revoir Serge, à bientôt chez toi à Herblay !
Je t'embrasse bien Fraternellement,

Ton Marin du 95