PISAN A PEUR ! ILS DISENT ET FONT N'IMPORTE QUOI !

Publié le par Le Marin du 95 Yves-Marie LE GUEN

Mes Frères,

Le "gourou" et ses fidèles adeptes se sont réunis en conclave et, comme dans les milieux autorisés, ils se sont autorisés à prétendre que l'ULRF est une Obédience ! Encore une association qui veut faire de la concurrence à monsieur fs ! En effet, mes Frères, vous vous souvenez que ce même môssieur avait esté en justice FMR pour concurrence déloyale ! Et comme d'habitude , il s'est pris une toile !

Alors messieurs les grands machins du conclave de Pisan, rappelez-vous Coluche, lorsqu'on s'autorise à dire n'importe quoi, "on ferme sa g....e" !!!!

Mais , finalement, merci, merci pour vos invraisemblables et ridicules initiatives , car elles apportent 300 adhérents de plus par jour à l'ULRF !

Le Marin du 95

_____________________________________________________

 

 

Communiqué de l'Union des Loges Régulières Françaises du 26 janvier 2012 

 

Un grand maître qui ne l'est plus depuis le 21 janvier 2011, la plupart des grands maîtres provinciaux nommés par lui après cette date ce qui leur enlève la moindre légitimité, un grand conseil qui n'existe pas dans nos Statuts et Règlements, viennent tous ensemble, de manière unanime, de décider que l'ULRF serait une obédience. 

Cette prise de position est risible, tant par ceux qui prétendent nous l'imposer que par l'oubli par le même prétendu grand maître qu'il a rompu les relations avec la GLUA le 14 juillet, et est rejeté par un nombre chaque jour plus grand de Grandes Loges Régulières.

L'ULRF, par ses Statuts et par son comportement n'est en aucun cas une obédience, mais simplement un organe de défense des Frères d'une GLNF qui, sous la direction de M. Stifani, s'est mise au ban de la Franc Maçonnerie mondiale.

Elle crée un espace de dialogue et de travail pour tenter de retrouver la régularité perdue par le non-respect  par M. Stifani et les siens des principes fondamentaux (intrusion du politique et du religieux, comportement ridicule devant les médias, opérations pas encore clarifiées sur la gestion des cotisations des Frères, etc..), et reconquérir la reconnaissance des corps maçonniques. Par ailleurs elle accueille tous les Frères et toutes les Loges exclues par le prétendu Grand Maître et ses spadassins pour délit d'opinion.

Il est clair pour toute la maçonnerie française que les Frères et les Loges qui la constituent cherchent simplement à dresser un rempart contre les errements odieux et permanents d'une direction désavouée, qui ne se survit à elle-même que par la rouerie de ses actions de procédure.

Cette déclaration du dernier carré des stifaniens dont les troupes parisiennes viennent de se distinguer par des actes de vandalisme et de vol dans l'un des temples restitués aux Frères par la Justice, n'est malgré l'évidence, être investis d'une quelconque légitimité.

L'ULRF les remercie de leur zèle car les suspensions, radiations, retraits de Charte, interdiction de vote, manoeuvres électorales, sont autant de méfaits qui amènent les Frères à nous rejoindre en nombre croissant. Il est vrai qu'en défendant nos Frères et nos valeurs fondamentales nous sommes porteurs d'espoirs et de fraternité.

Dans les sociétés dont les dirigeants font de l'abus de pouvoir des associations  se chargent de défendre les intérêts des petits porteurs. De même, en dépit des menaces en tous genres,  l'ULRF continuera à défendre le droit des Frères à pratiquer la Maçonnerie régulière et traditionnelle digne, sereine et propre pour laquelle ils étaient entrés à la GLNF, avant que les signataires de la « Brèves »de ce jour prennent le chemin sectaire du refus de l'autre en oubliant les vertus de la fraternité.

 

Commenter cet article