PITOYABLE !

Publié le par Le Marin du 95 Yves-Marie LE GUEN

 

Mes Frères,

La situation au 3° étage de Pisan, devient une véritable "comédia dell'arte" ! Absurdes improvisations de clabaudages par de piètres comédiens se succèdent !

Figurez-vous qu'un certain FS , vous savez un "ex" GM ,"ex" Président, celui qui n'a plus aucune autorité officielle à la GLNF "nomme" un DGM si, si !

Il s’agit d’Alain CANO, un "ex" GMP, lui aussi, de la belle Province de Guyenne Gascogne , un affidé pur sucre.

La pseudo " déclaration officielle du 21 avril 2011 " messieurs les quelques AGM et quelques GMP affidés, est un coup d'épée dans l'eau.

 Cette troupe de mauvais compagnons, ignorent volontairement que depuis le 7 décembre 2010 les affaires de la GLNF ne se traitent plus de la même façon…

Et OUI ! La justice de la République l'a décidé. C'est si vrai qu'un mandataire ad’ hoc a été nommé et votre parodie anti légaliste est PITOYABLE !

Alors que dans vos Provinces, chaque jour de plus en plus de Loges se mettent sous la seule autorité de l'Administrateur ad'hoc !

Messieurs, votre nomination et votre déclaration, ne seront même pas lues dans les Loges, car nulles et non avenues !


Mais bon sang, réveillez-vous, secouez-vous, rapellez-vous vos obligations du 1er grade !

Si, il n'est pas trop tard, ne devenez pas totalement indignes pour ne pas être admis dans les Loges d'ici à quelques semaines. Etes-vous, OUI ou NON de ceux qui estiment l'honneur et la vertu au-dessus des avantages extérieurs du rang et de la fortune ?

Si OUI, qu'avez-vous à perdre ? Votre beau tablier, quelle belle affaire ! Au moins vous garderez votre âme de Maçon ! C'est quand même le plus important !

Si NON, vous n'avez plus rien à faire à la GLNF, partez, loin,et bon vent ! Nous vous plaignons, c'est tout !

 

Ainsi que le disait la mère de Napoléon "commédiante, tragédiante" !

 

Après ce billet d'humeur ! Et pour finir en beauté et en harmonie, nous vous transmettons ce beau texte de notre Frère Tamino du Myosotis Ligérien, à l'occasion de Pâques, c'est beau, c'est encourageant, c'est réconfortant !

 

Joyeuses Fêtes de PAQUES à tous !

 

Le Marin du 95                                                                 Yves-Marie LE GUEN


PAQUES

 

Renouveau, dynamisme, création…autant d’espoirs apportés par le soleil renaissant. Plongeant au plus profond de la mythologie occidentale, se propageant de Babylone jusqu’à Athènes ne passant par Jérusalem, les fêtes de Pâques évoquent le renouvellement de la nature sur les cendres d’un monde qui s’éteint.

Au cœur de vos Loges, selon vos Rites, vous saurez adapter le mythe en élan refondateur.

Ce n’est, dans ces périodes troublées, ni dans les flash infos de la soi-disant GLNF, ni à la lecture de Nice Matin que vous trouverez la nourriture à partager pour l’agape. Dans le premier, chef d’œuvre (presque posthume) de la propagande stifanienne, vous n’avez que les mensonges d’un système qui tente de se survivre à lui-même par les mots, sans plus en maîtriser le sens : le Verbe est en déshérence.

Dans l’autre, le message est clair. Si vous ne vous ralliez pas au guide déchu, il préfèrera couler avec ses derniers partisans que de remettre la barre à de plus sages que lui. Preuve, s’il en était encore besoin qu’il privilégie son ego exorbitant à l’institution, ses intérêts personnels à la pérennité de ce qu’il était supposé protéger. La haine transparait, la violence transpire. C’est un combat dont il a perdu l’objet que livre désormais le chef et son dernier quarteron de lieutenants perdus.

Regardons de plus près, lisons mieux ces mots destinés à retarder un destin scellé par des mois de désaveu.

Le guide prétend s’inscrire dans une légitimité « maçonnique » qui l’autoriserait à agir. Démissionnaire, il continue de prétendre qu’il serait encore, par la grâce d’on ne sait quel artifice atemporel, ou surnaturel, autorisé à convoquer le Souverain Grand Comité, organe dont il a voulu faire la clé de voute de son pouvoir absolu : assemblée profane chargée entr’autres de l’approbation des comptes, il a voulu en faire, en imposant le port de fameux tablier bleu et or et en nommant à tire larigot des membres à sa botte, le garant de sa protection la plus profane.

Maître Legrand sait ce qu’il en est, comme du Conseil de Discipline National, haut lieu de la répression dictatoriale imposée par la conservation du système à tout prix. Elle saura le confirmer en temps utile.

D’ailleurs, vous aurez noté que désormais le guide ne « nomme plus » personne, il « charge de mission » tel ou tel qui rêve encore d’éviter l’évidence. Cela signifie quand même que le guide ne peut plus remplacer, et qu’il le sait, les 11 GMP qui se sont mis sous l’autorité de Me Legrand. Il en sera de même pour tous ceux qui suivront le même chemin. Les VVMM sont de plus en plus nombreux aussi faire la même démarche, et le Val de Loire se sent de moins en moins seul : aujourd’hui nous en serions à environ 200 Loges sous l’autorité directe de l’Administrateur… et de leur VM, seul  capable d’assurer le maintien de la transmission initiatique. Et cela semble bien être le début d’un vaste mouvement.

Alors à quoi s’accroche encore Stifani ? Et surtout pourquoi ?

Un début de réponse réside sans doute dans les investigations menées par l’équipe de choc des experts comptables chargés par Me Legrand de traquer les anomalies de gestion de notre organisation. Après Wagram, sur lequel il faudra bien s’expliquer, de même, il semblerait que nous puissions enfin obtenir un jour une réponse aux interrogations de Semper Fi… D’ailleurs, nous avons été réjouis d’apprendre que ces professionnels avaient lu avec intérêt ses articles !

Il semble donc  que le retour de vacances de notre directeur administratif  ne sera pas le plus joyeux de sa carrière, et qu’il aura besoin de réviser son argumentaire sur certaines S.C.I., Me Legrand semble l’attendre de pied ferme.

Au fond, nous pouvons souhaiter que cela aboutisse enfin à l’électrochoc  que notre institution attend depuis trop longtemps. Selon les concepts élaborés par René Girard, une communauté en crise a besoin d’une violence cathartique pour que ses membres se ressoudent et se retrouvent sur un projet commun. Que la justice de notre pays nous aide en étant le bras qui frappe ceux sur lesquels se cristallisent les déroutes de l’amour et de la haine. Certes, la victime expiatoire des mythes est  innocente, et ce ne sera pas le cas ici, mais nous attendons la lumière crue, et cruelle, de la vérité.

Qu’on en finisse, rituellement, par le sacrifice de ces seize mois de violence paradoxale, c’est le moment dans le calendrier pour ouvrir de nouvelles voies à la fraternité. La Saint -Jean est proche, c’est un signe.

VVMM, GMP, Loges entières, levez-vous contre la folie destructrice de celui qui ne vous aime pas, et qui préfèrerait la destruction à la refondation que nous attendons, et que nous préparons. Les portes du soleil sont entr’ouvertes, un dernier coup d’épaule et les ténèbres seront rejetées, cela dépend de vous.

 

TAMINO


 


Commenter cet article

Pierre Collet - Frison 26/04/2011 17:09


Bien ! C'est noté ...
Ils ont écrit, ils ont signé.
C'est parfait.
Restez calme les gars de la marine ... chacun fait c'qui lui plaît. Ca change quoi ?


Michel GIndroz 24/04/2011 10:56


Finalement, puisque tout le monde s'y met.... voici la mienne....
Moi soussigné Maîtres maçon, témoins du trouble profond éprouvé par la majorité des Frères de la GLNF, Prenant acte de la lettre de l’EX Grand Maître en date du 13 avril dernier annonçant la remise
de son mandat au Souverain Grand Comité convoqué pour le 27 juin 2011, Considérant qu’il convient de faire prévaloir l’intérêt général de l’obédience sur toute autre considération, et de permettre
aux Loges qui les composent comme à leurs membres, de travailler sereinement en dépit du contexte actuel de crise profonde qui divise les Frères et nuit gravement à notre reconnaissance
internationale,

Considérant qu’il y a donc lieu d’appliquer les statuts, Constitutions, et Règlement de l’Ordre, et notamment en ses articles 2.4 et 6.1 du Règlement Intérieur de la Grande Loge Nationale
Française, Considérant qu’il y a lieu de respecter la décision du Tribunal de Grande Instance de Paris du 7 décembre 2010, plaçant l’association sous administration judiciaire, Décide de porter à
la connaissance des Frères de la Grande Loge Nationale Française, que je me plaçe, sous la seule autorité du GADLU, Je continuerais d’assurer la plénitude de mes fonctions jusqu’à ce qu’un nouveau
Grand Maître soit désigné et installé. Cette déclaration se veut conforme aux traditions que j’ai jurées de respecter dans les différents serments prêtés au long de ma vie maçonnique. Dans
l’attente, je continue de demander solennellement à l’ensemble des Frères de la GLNF de continuer à travailler sereinement dans l’amour fraternel.
Fait le 25 Avril 2011
Michel GINDROZ, Maitre maçon depuis un bon nombre d'années déjà .....