PROPOSITIONS FMR-MYOSOTIS PICARDIE-PLAINE de FRANCE

Publié le par Le Marin du 95 Yves-Marie LE GUEN

Mes Frères de Picardie-Plaine de France,

Dans la perspective des jours futurs ou nous serons débarrassés de fs et sa clique, nous avons pensé opportun de vous communiquer ci-dessous notre vision de la Refondation de nos statuts pour la nouvelle Gouvernance de notre Obédience.

Nous avons élaboré ce projet au sein de FMR-MYOSOTIS de notre Province Picardie-Plaine de France suite aux échanges avec des Frères et à nos propres réflexions.

Nous sommes partis de la présentation Power Point des assises du 5 février à Montreuil et avons rajouté, en caractères rouges, les commentaires et les propositions qui nous ont paru pertinents.

Nous sommes conscients que tous les Frères de la Province n'ont pas été interrogés, mais il nous semble que ce travail synthétise leurs souhaits.

C'est pourquoi nous désirons vous soumettre cette vision et ainsi participer et parfaire par vos commentaires, le projet de Refondation de la GLNF.

 

Bien Fraternellement,

 

Le Marin du 95

___________________________________________________________

 

Commentaires des suggestions des Assises FMR/MYOSOTIS par FMR/MYOSOTIS Province de Picardie-Plaine de France

 

LES LOGES 

. Les contributions :

  -Remettre la Loge au cœur du système : OUI.

  - Constitution des Loges en Association loi de 1901 : NON, car il nous semble qu’au regard des lois sur les associations 1901 les exigences administratives ne seront pas ou peu régulièrement  tenues par les Loges, et les responsabilités civiles personnelles engagées .

     L’unicité de personnalité juridique nous paraît satisfaisante et plus simple. Elle permet de mieux faire poids vis-à-vis de  

l’extérieur et en particulier des banques.                   

-   La Loge doit être la seule garante de la Régularité de son Rite

     et du Rituel pratiqué : OUI.

 . Etat des lieux, ce qui ne doit pas changer :

-  La Loge, reçoit lors de sa création le pouvoir d’initier : OUI.

-    Le Vénérable Maître est élu par sa Loge, il est le CHEF de L’ORDRE : OUI.

-    La Loge a choisi un rite et l’applique pour son travail spirituel : OUI .

-    La Loge est le centre de la Fraternité, la cellule de base de l’édifice : OUI.

. Objectifs :

  - Rendre le Pouvoir aux Loges

    - Gestion de son Trésor : NON, car l’union a permis des 

       financements qui ont profité à tous.

    -  Gestion de son Tronc de la Veuve : OUI et NON , OUI car  

       elle appartient aux Frères de la Loge mais une caisse  

       « noire »   étant  interdite l’hypothèse retenue possible pour

       sa  gestion est de créer une association loi 1901 

        indépendante genre  « Les amis de (nom de la Loge….. ».

      NON, car l’organisation actuelle est meilleure que celle-ci-

      dessus pour les mêmes raisons que plus haut.

      - Séparer complètement l’Administratif du Sacré

      -  Traiter en AG civile avant la Tenue tout point non

          rituelique : Possible selon les us et coutumes de la Loge.

      - AG annuel pour toutes questions financières : Possible

        selon les us et coutumes de la Loge.

     -  La Loge doit assumer son Autorité : OUI.

     -  La Loge élit des délégués (2) qui peuvent être différents

        du VM et du 1er Surveillant : OUI.

     -  Seuls sont portés les tabliers du Rite en tenue : OUI, y compris les Officiers Provinciaux et Nationaux lorsqu’ils ne sont pas « missi dominici ».

     -   Présence à l’Orient des seuls officiers de Loge

         préconisés par le Rituel : OUI et  selon le bon vouloir du VM

         pour les autres.

     -  Liberté du rituel reconnu et accepté par le Rite : OUI.

     -  Le VM est installé par son prédécesseur suivant un rituel

         spécifique au RITE : OUI, il peut être aidé, à sa demande,

         si nécessaire par un VF ou par un OP désigné par la

         Province (avec l’engagement de le faire parfaitement).

. Contraintes :

-    Processus Pyramidal Existant

-  Pas de compte bancaire exclusif à la Loge

-  Prélèvement des cotisations

-  Respect des Statuts de la Grande Loge

  - Processus Fédératif

       - Déclaration préfectorale annuelle et obligatoire

       - Obligation de s’acquitter des cotisations au terme prévu

       - Adhérer à la Grande Charte de la Grande Loge

       - Responsabilité personnelle du Président (donc du VM)

         Les contraintes du processus Pyramidal Existant  par 

         rapport à celles du processus Fédératif ne justifient pas un

         tel bouleversement.

. Proposition :

-    La Loge est la base de l’édifice : OUI.

-    Seuls les Frères qui la composent peuvent décider de leur lien avec l’Obédience : ?

 LES LOGES FONT L’OBEDIENCE : OUI

 RITES ET JURIDICTIONS

. Les contributions : Trois idées fortes

-    Les Rites sont au cœur de la démarche : OUI.

-    Les Juridictions sont garantes de la pureté du contenu initiatique

   et de sa verticalité : OUI.

-    Un organisme doit être l’interface ente les Juridictions et

   l’Obédience : OUI, mais quid des Rites Emulation, Standart

   d’Ecosse et de York  ?

. Les objectifs généraux :

-    Permettre aux Loges de travailler dans la pureté du Rituel : OUI.

-    Prévenir les modifications de rituels par des décisions arbitraires en incohérence avec la verticalité du Rite : OUI.

-    Fonctionner en harmonie avec les degrés supérieurs ou complémentaires : OUI.

. Les critères de reconnaissance :

-    Que La Grande Loge sera un organisme responsable et

   entièrement autonome, possédant une autorité unique et  

   incontestée sur les 3 degrés symboliques : OUI.

-    L’organisation ne doit pas privilégier un Rite au détriment des

   autres : OUI.

. L’esprit de notre proposition :

  - Les Loges symboliques, bas de la verticalité, sont administrées

    par l’Obédience : OUI.

-    L’Obédience entretient avec les Rites & les Juridictions, une

   « harmonie organisée » : OUI.

-    Pour permettre à la fois :

  . Aux Rites de conserver l’unité verticale des degrés : OUI.

  . De ne pas enfreindre les règles sur la reconnaissance : OUI.

 . Loges nationales d’Instruction par Rite :

-    Le VM est proposé par les juridictions, nommé par la GLNF :

NON, le VM est nommé par le GM après consultation de la juridiction concernée.

-    Le VM choisit son collège d’officiers : OUI.

. Leur rôle :

-    Veiller à la validité initiatique des rituels pratiqués : OUI.

-    Garantir la cohérence de l’ensemble du système maçonnique

   dans le rite concerné : OUI.

-    Proposer aux GMP les VM des Loges provinciales 

  d’instruction  : OUI, mais les VM sont nommés par le GMP

  après avis de la Loge nationale d’Instruction.

. Un Comité inter-Rites :

-    Composé des VM des loges nationales d’instruction et de

   délégués de ces Loges, il est chargé spécifiquement :

       . De la coexistence harmonieuse des différents rites : OUI.

       . De garantir les grands équilibres entre les rites : OUI.

       . De veiller à leur indépendance réciproque : OUI.

. L’ Arche Royale :

-    Proposition de création de structures indépendantes  pour        

   l’Arche Royale : OUI, mais une seule Structure avec 3

   subdivisions. DOM, ARE,ARA .

-    Une structure séparée pour le Domatique, l’ARA, l’ARE qui

   sont des rites différents : NON, une seule structure

   regroupant les 3.

-    Dans la concertation avec les autres Ordres : OUI.

 

   L’OBEDIENCE

  . Les contributions :

-    L’Initiatique n’est pas du domaine de l’Obédience : OUI.

-    Il faut inverser la pyramide du pouvoir : OUI, dans certains domaines comme valoriser les pouvoirs des VM, il convient d’établir une liste des pouvoirs et doser ces pouvoirs.

-    Le Grand Maître doit  être « un sage parmi les sages » : OUI, il convient d’affiner la définition de fonction du GM, gardien des Land-Marks, de la règle en 12 points, des valeurs et de l’éthique de la Franc-Maçonnerie universelle.

-    Les Statuts doivent prévoir une procédure de destitution : OUI,

Aussi bien dans les statuts « Maçonniques GLNF » que dans les statuts de l’association GLNF loi 1901.

Poser le principe que s’il n’est plus président il n’est automatiquement plus Grand Maître et réciproquement.

  . L’Obédience au service des Loges :

-    Les obédiences sont nées des Loges et non l’inverse : OUI.  

-    Faire de l’obédience une communauté de moyens et

   d’objectifs : OUI.

       . Partage véritablement les règles éthiques de nos Loges : OUI.

       . Puisse servir efficacement un grand nombre de Frères qui

         est très important : OUI.

       . Réponde aux principes qui commandent la régularité et la

         reconnaissance internationale : OUI.

. Orientation n°1 : Redonner modestie et discrétion à

   l’obédience : OUI.

 -  Communication  de l’obédience discrète et recentrée : OUI.

 -  Modestie dans l’usage des biens de ce monde : OUI.

         . Baisse radicale du train de vie : OUI.

         . Baisse véritable des cotisations : OUI.

         . Mise en place d’un contrôle de gestion : OUI, impératif,

           indépendant, nommé par le comité des sages, et 

           composé d’élus pour 3 ans non renouvelables.

. Orientation n°2 : Recentrer l’Obédience sur trois fonctions essentielles

-         Support mutualisé de fonctions administratives etfinancières : OUI.

-     Rôle de garant de l’image collective : OUI.

-     Fonction spirituelle déléguée par les VM : ?

. Orientation n°3 : Organiser le pouvoir temporel sur des bases démocratiques

  -    Les délégués des Loges sont à la base de l’élection du GM et 

    des principaux Officiers : OUI.

-    Mise en place d’un Conseil Exécutif National : OUI, ex SGC

   des Frères élus par les délégués des Loges par Province et

   en proportion de chaque Province représentant 1% des

   Frères.

   Elus pour la durée du mandat du GM, jusqu’à l’élection du

   nouveau GM.

   Critères d’éligibilité : 12 ans d’ancienneté minimum, 15 ans

  est préférable et présent  géographiquement dans leur Province.

-    Une structure à deux niveaux plus proche des Frères :

       . Organisation provinciale : OUI.

       . Organisation nationale : OUI.

. L’Organisation Provinciale 

-    Les délégués des Loges élisent le GMP, DGMP et le GTP :

     NON, le GMP est nommé par le GM parmi les Officiers de la 

   Province (15 ans d’ancienneté et géographiquement dans la

     Province).

    Le GMP nomme son collège d’Officiers parmi les Officiers de

    sa Province. Les délégués des Loges votent  pour nommer 

    leurs représentants au Conseil Exécutif National et le GM. Ce 

    GMP, ainsi que son collège ne faisant pas partie du Conseil

    Exécutif National.

- Province à taille humaine : OUI, pas plus de 50 Loges.

- Personne morale à autonomie financière : NON, car l’union à

  permis des financements qui ont profité à tous.

  Restons à l’unicité de structure.

. L’Organisation Nationale 

-    Conseil Exécutif National composé des délégués des

   Provinces et des Officiers désignés par le GM : NON, Les

   membres du   Conseil Exécutif National sont composé par les

   délégués élus des Provinces.

-    Le CEN doit être exclusivement composé de membres élus par les délégués des Loges et de personne d’autre. Et pas le GM ni   son Député.

  - Désigne les candidats GM et DGM : OUI, pour le GM

 ratifié par l’AGO, le GM est le Président de l’association

 GLNF (loi  1901) de fait. Les fonctions de GM et de

 Président de l’association GLNF sont tenues par la même

 personne et indissociables. NON, pour le DGM choisit par le 

 GM.

- Désigne les membres du CA : OUI, ratifié par l’AGO,

   Le GM est membre de droit, le Passé GM comme le Grand

 Trésorier et le Grand Secrétaire ne font pas parties du CA

 mais ont une voix consultative. Le GM nomme son collège

 d’Officiers hors les membres élus par le Conseil Exécutif

 National. Pas de Frères au Conseil  Exécutif  National

 membres du collège Provincial ou National (pas de cumul

 de mandat).

 - Désigne les membres des différents comités : OUI, parmi

   eux selon leur compétence.

-    L’Assemblée générale réunie une fois par an élit le GM et le

   DGM, approuve les comptes : OUI, pour le GM par tous les

  délégués des Loges et uniquement par eux. NON pour le 

  DGM qui est choisi par le GM.

    Election du Grand Maître tous les trois ans. Mandat de 3

    ans renouvelable 1 seule fois 

. Orientation n°4 : Organiser l’équilibre et la séparation des pouvoirs 

-    Une Chambre de justice souveraine élue par les représentants 

   des Loges : NON, par le Conseil Exécutif  National parmi eux

  et/ou par des Frères emblématiques et d’une sagesse

    reconnue par tous.

-    Un Comité d’éthique joue le rôle du Conseil constitutionnel :

   OUI, nommé par le Conseil Exécutif  National parmi eux

   et/ou par des Frères emblématiques et d’une sagesse

    reconnue par tous.

-    Des Comités spécialisés gèrent et contrôlent (comptes,

   immobiliers,… : OUI, nommé par le Conseil Exécutif  National 

   parmi des Frères compétents.

 

 

 

 

 

Commenter cet article

jcg 22/06/2011 07:35


Cher Marin 95
Si sur certaines propositions,nous pouvons être d'accord, je suis surpris du refus que les loges soient sous les associations de la loi 1901. De plus, ce travail qui a le mérite d'exister, devrait
pourvoir être soumis aux VM des loges afin d'être expliqué et amendé par les FF qui se sentent concernés. Fraternellement à tous.
JCG


Le Marin du 95 22/06/2011 12:44



Mon Cher JCG,


Ainsi que l'introduction aux Propositions le mentionne, ce projet issu de Frères de Picardie-Plainne de France, et surtout le livre blanc seront certainement présentés et commentés par les Frères
dans chaque Loge lorsqu'il s'agira de se doter de nouveaux statuts "civils et Maçonniques" conformes à nos aspirations. Après et seulement après cette large consultation auprès de toutes les
Loges, une synthèse fera émerger une tendance majoritaire d'où seront issus nos nouveaux statuts.


Bien Fraternellement, Le Marin du 95