Réflexion d'un Frère 3 jours après l'A.G

Publié le par concombre masqué

Chers  Amis

Ce texte constitue ma réflexion finale 3 jours après l’assemblée générale ordinaire de l’association GLNF ; il utilise le langage adapté à une réflexion d’assemblée civile ordinaire.

• Je suis de ceux qui ne veulent plus d’une gestion autocratique, avec un bémol : à mon sens cette forme d’exercice du pouvoir existe depuis C. Charbonniaux, elle n’a donc que trop duré ; on rappellera à cette occasion que le secrétaire de l’époque fut le premier à s’attribuer une rémunération ; chose inadmissible dans son principe au sein de l’association GLNF, où doit régner le bénévolat le plus strict.

• Je suis de ceux qui refusent absolument le train de vie pharaonique de ce que j’appelle « l’état GLNF » c’est assez de la république, inutile d’en rajouter.

• Je suis de ceux qui veulent donc une diminution drastique des dépenses engagées par les membres de l’association : cotisations nationales et provinciales, prix des repas et autres festivités.

• Je suis aussi de ceux qui pensent que vouloir perdurer dans la contemplation nombriliste hors de toute implication dans la société des hommes est suranné ; et qu’au moins notre association, si elle a raison de persister à refuser discussions religieuses et politiques, doit au moins se poser en terme de référence de pensée pour tous ceux qui sont en dérive devant la déliquescence des religions constituées, lesquelles sombrent au choix dans le médiocre, le pénal, l’extrémisme, et que par conséquent elle ne peut plus faire l’économie de présenter un corpus de réflexion structuré au sein duquel les égarés puissent se retrouver . Ce qui signifie qu’il lui faut trouver une route entre le dogme religieux et le psychodrame a minima des différents rites, thérapeutique éprouvée certes mais minimaliste.
Pour ces raisons j’ai voté non a titre personnel et en tant que représentant du responsable de ma section locale.
Mon vote a remporté le suffrage, j’en suis satisfait.

Cependant à moitié seulement et presque exactement à moitié :

• La façon dont s’est déroulée cette AG, agrémentée de comportements que je qualifie d’houliganiques, ou du moins de la plus parfaite vulgarité, a nettement mis en évidence les huées de ceux de ma faction envers ceux de l’autre bord, les oui .Vouloir prétendre, après ces invectives dures, arriver à terme à une régénérescence complète de l’association est une pure fumisterie pour ne pas dire un mensonge absolu. Il ne me parait pas sain mentalement de pouvoir tenir une telle position après avoir hué 48.35% des membres de l’autre bord : premier point d’aigreur malgré la victoire
o Rappel : 1847 votants
o Oui 893
o Non 954

• Les chiffres seront contestés, ce qui me semble indigne : je ne vois pas pourquoi ces huissiers risqueraient la radiation en faussant les résultats plus que moi si j’établissais un faux diagnostic et partant une dépense générée non justifiée pour la collectivité : deuxième point d’aigreur malgré la victoire.

• Le président actuel est très probablement corrompu ; il est peut être coupable d’abus de biens sociaux, nous le saurons non pas après la vérification des comptes qui sera bien évidemment sans faille (même argumentaire pour le cabinet d’expert comptables que pour celle des huissiers), mais après analyse fine des factures et de leur mode de paiement. L’ennui dans cette affaire est que ce président nous fut proposé comme parfait par nombre de ceux qui nous disent aujourd’hui qu’il ne l’est pas ; vient donc à l’esprit la question fondamentale : comment pourrais je désormais savoir si le nouveau président est fiable ? il en va de même pour ceux qui constitueront le futur conseil d’administration : comment connaitre leur probité ? Troisième point d’aigreur malgré la victoire.

• Les traces nombreuses, trop nombreuses et trop souvent injurieuses laissées sur les blogs et autres moyens modernes de communication ne vont pas disparaitre, elles vont permettre aux médias dont c’est le métier de ternir pour très longtemps l’image de notre association, prétendre qu’elle pourra perdurer sous sa forme actuelle et sa dénomination actuelle me semble relever de la plus haute fantaisie ; et je suis de ceux qui approuvent parfaitement les écrits des magazines Express et Nouvelle République faisant état de scission. Quatrième point d’aigreur malgré la victoire.

• Notre association se définit à travers ses buts : de représenter la seule obédience maçonnique régulière de France ; je ne pense pas qu’il lui sera possible après cette scission de maintenir cet objectif. Cinquième point d’aigreur malgré la victoire

Pour ces raisons je me refuse pour le moment à adhérer à l’association FMR parce que je n’ai pas confiance et qu’il faudra à celle-ci faire rapidement la preuve de son intégrité et de ses capacités à organiser une gestion réellement différente de l’association ; il lui faut d’autre part dès ce moment donner aux membres de GLNF 1901 des règles de conduite à tenir précises et qui soient d’un niveau supérieur à celui de l’invective de rue ou du dénigrement systématique.

Je vous remercie d’avoir pris la peine de lire cette réflexion;  je suis bien certain que vous aurez apprécié qu'en la matière j'ai scrupuleusement respecté le langage qui sied aux membres d'une association.


par Pédanius Dioscoride

Commenter cet article

wuillai broutin 11/04/2010 11:05


bonjour mon frère
juste mes remerciements pour votre message de reflexion sur l'ensemble des evenements
je pense que l'homme n'étant pas parfait cela prouve le travail à accomplir retrouvons nos bases et travaillons sur l'objectif de tous FM
je reste confiant sur l'issue de cette crise et fait confiance aux hommes pour retrouver la sagesse
tribises


concombre masqué 11/04/2010 11:20



Je reste confiant aussi mon cher Frère Philippe......


Je sais que tu as à coeur que toutes ces luttes intestines cessent et que comme bon nombre de Frères tu te poses beaucoup de questions sur ton avenir à la GLNF.....


Sois patient....


Tribises



Bruno 28/03/2010 23:48


Mes TTCCFF,
Je trouve que vous faites la fine bouche.
Vous oubliez que nous sommes une construction humaine et à ce titre imparfaite, et que si nous consacrons nos efforts à nous perfectionner, il n'est pas prévu que ce but soit atteint avant notre
ultime initiation.
Enfermé dans sa folie caractérielle, STIFANI François a dénaturé notre outil de recherche et piétiné nos idéaux. Les FF qui l'ont conspué n'ont pas été plus vulgaires que ne l'étaient les répliques
de(s) quelque(s) blogger(s) lié(s) aux acacias. Ils ne l'ont pas lynché et je suis au contraire convaincu que ces mêmes FF auraient sûrement été les premiers à empêcher toute brutalité qui aurait
pu menacer le guide s'il n'avait eu son propre service d'ordre.
Simplement nous avons été contraints trop longtemps, et de plus en plus, par des "tontons macoutes" de FS que j'ai vus, et j'en témoigne pour Toulouse-Pyrénées, quadriller les LL remuantes et les
inviter avec fermeté à s’occuper de spiritualité, et pas des affaires de Paris dont l’autorité relevant d’un Ordre (mon oeil), de serments, n’était pas contestable.
Alors, si qques FF se sont lachés, personnellement je comprends, et ils ont donné une idée de la formidable déception qui les animait. Je n’étais pas aussi remonté parce que je ne me sens pas lié
par un serment extorqué par un voyou, ou dont les termes ont été modifiés unilatéralement. Trop facile. C'est pourquoi je protestais sereinement depuis plusieurs années mais sans réel espoir et que
l'AG du 25 a été pour moi l'occasion de reprendre confiance dans les FF qui m'entouraient, que je redécouvrais enfin capables de révolte devant l'injustice.

Je suis complètement d'accord pour appeler maintenant à la retenue et à la Sagesse, mais, pour ce qui concerne FMR-MYOSOTIS, je n'ai pas envie de voir paralysés les FF de la première heure ni
suspecter leurs intentions par des FF, aussi sages et bienveillants soient-ils, qui ont laissé Stifani & Co (ses 2 prédécesseurs) élaborer méticuleusement et tranquillement leur diabolique
outil de pouvoir et leur pompe à fric, en achetant les consciences et les soutiens à coups de tabliers, de titres ronflants, et autres prébendes. Assurément cet homme là est mauvais, et il connaît
l’âme humaine : il savait qu'il pouvait compter sur les sentiments les plus vils qui nous animent, ce qu'il a fait, avec une effrayante efficacité, même si c'est précisément pour combattre ces
vices que nous sommes en FM.

Bien à vous mes FF, fraternellement
Bruno M.


massy youssef 28/03/2010 17:33


cher comcombre
Comme le françaoué , je suis d'accord sauf pour la colère , elle était plutot dirigée vers FS qui avait un malin plaisir à provoquer et manipuler , à un moment j'ai senti qu'il cherchait le point
limite , heuresement la constestation n'a pas dépassé les limites.
Je voulais surtout porter un témoignage , dans la salle le f;. assis à ma gauche avait voté pour , on a discuté ensemble , il m'a dit qu'il avait un sentiment de honte de cette situation ... aprés
tout c'était au chef de l'ordre de faire régner l'harmonie
apparement il a faillit à sa mission
il faut qu'il tire les conclusions rapidement , j'ai peur qu'on soit plus proche d'une démission des ff que d'une reforme

signé
courage et confiance dans toutes les épreuves
A


concombre masqué 28/03/2010 20:12


Merci à toi pour cet éclaircissement.


Françoué de Dampierre 28/03/2010 15:37


Bonjour cher Concombre,
J'ai lu avec attention ta lettre et j'y souscris sur pratiquement tous les points.
Toutefois, ayant été présent à l'AG et ayant voté NON à la demande de la majorité des Frères de ma Loge, ce qui doit doit être le cas d'un bon nombre de ceux ayant voté Non, je n'ai pas le
sentiment que les sifflets et les huées aient été dirigés contre nos Frères ayant une autre opinion. Non, je pense que le brouhaha était principalement dirigé contre FS et son incapacité à admettre
la contestation, et accessoirement contre ceux de la tribune qui nous semblaient sourds et aveugles à notre frustration.
Voilà pourquoi je pense que les travaux dans nos LL continuerons sans aigreur......, parce que la chaîne d'union devrait être toujours aussi solide après qu'avant....
Tribiz
Le Françoué