Saint Martin l'Espérance ne reconnait plus François Stifani

Publié le par concombre masqué

Mes Biens Aimés Frères,

 

Vous trouverez ci-dessous la lettre adressée par courrier par la Respectable Loge Saint Martin l'Espérance à Monsieur François Stifani et à Maître Legrand.

Par cette prise de position nous réaffirmons notre soutien le plus total à notre seul et unique Grand Maître Provincial Alain Bellet tout comme aux autre G.M.P "suspendus"  par le guide.

Nous faisons le voeu que de nombreuses Loges suivront Saint Martin l''Espérance en écrivant à Monsieur Stifani..... il n'aura plus qu'à suspendre la G.L.N.F...........

 

Le concombre masqué

 

  Herblay, le 19 mai 2011

 

A l’attention du T .R .F François STIFANI  Passé Grand Maître de la G.L.N.F

CC : Maître Legrand

 

 

Juste et Parfaite Loge Saint Martin l’Espérance – Orient d’Herblay

 

 

Mon T.C.F,

 

Par votre  courrier  en date du 11 mai 2011, vous m’indiquez avoir suspendu  les Présidents des Ordres à savoir le Grand Chapitre Français, le Grand Prieuré de France et le Suprême Conseil du Rite Ecossais Ancien et Accepté. Vous ajoutez avoir rompu les accords entre les dits Ordres et notre Obédience.

 

Après débat, en Loge ouverte régulièrement assemblée le jeudi 19 mai 2011, notre Respectable Loge Saint Martin L’Espérance N° 1716 à  l’unanimité de ses membres constate et décide  ce qui suit :

 

Par votre démission en tant que Président de l’Association GLNF et en accord avec le Règlement général de notre Obédience vous êtes également  démissionné de votre fonction de Grand Maître de l’Obédience; les deux fonctions étant interdépendantes.

 

Ainsi vous êtes parfaitement illégitime à promulguer toute Ordonnance de quelque nature qu’elle soit.

 

Pour cela nous ne reconnaissons  donc  pas les Ordonnances de suspension des Présidents des Ordres. Ces dignitaires  et Biens Aimés Frères  seront toujours et particulièrement bien reçus dans notre Atelier, es qualité et avec tous les honneurs qui leur sont dus.

 

En revanche, et dans l’éventualité où vous vous présenteriez sur le parvis de notre Respectable Loge, vous ne seriez reçu qu’en tant que Passé Grand maître de la GLNF.

 

Enfin l’ensemble des Frères de notre Respectable Loge considère que toute attitude destructrice, perverse compromets  gravement la régularité, la réputation, l’avenir mais aussi le juste équilibre financier de notre belle Obédience.

 

Nous émettons des vœux pour que le Grand Architecte éclaire suffisamment votre jugement pour que nous sortions au plus vite de cette situation dramatique actuelle.

 

Dans cette Espérance de Lumière salvatrice, avec Foi et  Charité, nous vous prions de croire mon Bien Aimé Frère, en l’expression de nos sentiments fraternels choisis.

                                                                                 

JF RENOULT

Vénérable Maître

CHEF DE L’ORDRE

                                                                                                                                       

PS : Ce courrier sera joint à la planche tracée de notre Tenue du Jeudi 19 Mai 2011.

 

« La perfection dans l’homme, c’est l’amour de la justice »

1780 – discours Savant et Lumineux à l’initiation d’un profane

 

 

 

Commenter cet article

yunus 26/05/2011 13:56


Laurent, Mon Frère Bien Aimé, Comment se fait-il qu'une telle information de la plus haute importance n'ait pas été relayée par les autres Blogs M&FMR! J'enrage! Je viens de parler avec mon F
n°8mille quelque chose à l'O.de Bangkok qui me confirme leur exaspération! De l'Orient à l'Occident nous entendons monter le chant des partisans!

http://le-myosotis-hors-de-france.over-blog.com/article-declaration-collective-des-loges-d-asie-74666091-comments.html#anchorComment



Lu sur http://www.hiram.be/



Mercredi 25 Mai 2011

GLNF. UN VENT FROID VENU D'ORIENT



es Loges d'Asie de la Grande Loge Nationale Française ne sont pas contentes et le font savoir dans une déclaration collective. Ces Loges sont implantées à Chiangmai, Singapour (2), Shangai, Bangkok
(2), Ho Chi Min Ville.



L'objet de leur ire? La comparution d'un Frère devant le Conseil de Discipline, le Frère en question connaît parfaitement les Loges d'Asie qu'il a contribué à développer et qu'il a soutenues et
aidées, ne ménageant ni son temps ni son assitance, disponible pour tous, assumant ses fonctions avec dignité dans le respect des règles fondamentales de la Franc-Maçonnerie de tradition et de
celles de la GLNF.



François Stifani est accusé de méconnaitre la situation de ces Loges. Celles-ci stigmatisent le Grand Maître contesté qui en raison des postures qui l'ont mis en marge des serments prêtés de
maintenir l'Union et la Concordes entre les Frères, et adoptant des positions contraires à la Maçonnerie régulière, lui ont fait perdre toute légitimité et toute crédibilité.



En clair, ces Loges d'Asie ne reconnaissent comme seul représentant que celui reconnu par elles et n'accepteront aucune autre autorité jusqu'à l'élection d'un nouveau Grand Maître. Elles
mentionnent la détérioration de l'image de la GLNF auprès des autres Grandes Loges Régulières présentes en Asie.

Jiri Pragman


yunus 26/05/2011 09:37


« Le pouvoir tend à corrompre, le pouvoir absolu corrompt absolument. Les grands hommes sont presque toujours des hommes mauvais. » Historical Essays and Studies, by John Emerich Edward
Dalberg-Acton, first baron Acton.
La GLNF n’est ni en retard, ni en avance mais en synchronie avec ce qui se passe dans le monde profane : Victime de l’abus de position dominante qui n’est que l’évolution sémantique du vieil abus
de pouvoir. Malheureusement.
Malheureusement, car l'éclosion et le développement de la franc-maçonnerie a été contemporain de la lutte contre tous les absolutismes.
Il faut nécessairement s'interroger sur les mécanismes qui ont permis la concentration de tous les pouvoirs dans les seules mains d'un grand maître alors même qu'en substance, la franc-maçonnerie a
pour objet de lutter contre le pouvoir absolu, en particulier, de droit divin et l’une de ses conséquences, l'obscurantisme.
Il a fallu nous faire gober pendant des années que ceux qui nous dirigeaient comme des despotes étaient éclairés. L’outil de propagande le plus utilisé a été l’enfumage du bas peuple, les FF du
tiers-état, désinformés et formatés, trop bêtes pour comprendre, trop disciplinés pour se révolter.
Pour ce faire, les grands maîtres ont développé le nombre des officiers. Richelieu, à son époque, déjà, disait que les officiers servent " à retenir les peuples dans leur devoir ". Lui-même n'avait
pas prévu que l'esprit de corps des officiers allait grandir et que leur volonté de participer vraiment au pouvoir aller en faire un corps revendicatif.
La GLNF est, depuis longtemps, dans un processus de décomposition-recomposition.
Pourtant, toute tentative de révolution, c'est-à-dire, tout changement ou innovation ayant pour but de bouleverser l'ordre établi de façon radicale, a été tuée dans l'œuf, comme s’il existait un
accord tacite entre les dirigeants actuels et une partie de leur opposition, pour éviter, à tous prix, une telle situation qui est pourtant réclamée de toute force par la base réveillée
brusquement.
Le seul affrontement accepté, par ceux qui nous gouvernent ou nous gouverneront, est institutionnel, sur des bases juridiques et judiciaires, comme si la justice profane pouvait être le juge de
paix de la franc-maçonnerie. Ce comportement contre-révolutionnaire est de moins en moins accepté par la majorité des frères et quel que soit le résultat, il n'est pas du tout sûr qu'il règle les
problèmes et qu'il soit profitable à un véritable processus de recomposition.
En bas, nous nous méfions tous des effets de manche onéreux et des marches militaires qui n'auraient pour seul but que de nous faire accepter que la montagne accouche d'une souris.
Nous n'avons qu'une confiance très relative en cette justice profane qui nous montre tous les jours qu'elle favorise les petits arrangements entre amis, sous couvert de pardon sans repentance.
Nous voyons d’ici poindre les critiques des légalistes, ces parangons de la vertu qui veulent s'opposer à tout prix à tout processus révolutionnaire. Leurs cris d’orfraie vont le disputer aux
chants des sirènes. Il n’y aurait pas d’alternative entre le cauchemar et l’endormissement sous la berceuse.
Pourquoi une révolution à la GLNF fait tellement peur à ses évêques mitrés ?
Et si la révolution était la vraie solution ?
Mais les révolutionnaires, où sont-ils ?
Montesquieu tu es mort, Voltaire toi aussi, et puis toi, Lafayette !
Morts ! Pourtant, dans notre Chaîne d’Union vous êtes bien vivants et nous vous entendons gronder et nous pousser au soulèvement.


serge Cogitore 25/05/2011 23:31


Bravo à cette belle Loge et à son valeureux Vénérable Maître : sera-t-il suivi par d'autres Loges?
trés fraternellement


concombre masqué 25/05/2011 23:38



Je n'en doute pas......


Cette belle Loge est en partie la tienne..... tu es à son origine......


Je t'embrasse trés fraternellement


Le concombre masqué