TENTATIVE DE SORTIE DE CRISE ?

Publié le par concombre masqué

Mes Frères de Picardie-Plaine de France

Nous vous communiquons ci-dessous la lettre de Alain Juillet à François Stifani.

D'abord nous  attendons vos commentaires et/ou réactions à cette tentative de sortie de crise, puis nous reviendrons sur le sujet.

 

Le Marin du 95 

 

  -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

T.R.F. François STIFANI

Grand Maitre de la G.L.N.F.

12 rue Christine de Pisan

75017 PARIS

 

 

Paris, le 28 mars 2011

 

 

Très Respectable Grand Maitre,

 

 

Suite à nos discussions de fin semaine dernière, je considère de mon devoir de te fournir par écrit ma vision de la situation et des mesures concrètes à prendre pour assurer quoiqu’il arrive la pérennité de la GLNF. C’est pour moi une question de loyauté et de fidélité à mes engagements maçonniques envers toi et l’obédience. J’agis ainsi dans la continuité de nos discussions menées à Paris et à Nice suite à la présentation du rapport du Comité de conciliation et de ma lettre du 20 janvier sur l’urgence de la nomination d’un Député Grand Maitre prenant par délégation la présidence d’un Conseil d’administration rénové pour réaliser les réforme indispensables.

 

Installé sur un socle déjà fissuré par une évolution mal vécue et des décisions mal comprises, tu es devenu le bouc émissaire de toutes les erreurs passées, présentes et futures. Tes actions de début de mandat avec la volonté de faire évoluer la GLNF à marche forcée vers tes objectifs, ta personnalisation excessive de la fonction de Grand Maître, ton mode de gouvernance amenant à opposer les uns et à récompenser les autres pour mieux les contrôler, ont choqué nombre de Frères qui ne sont pas venus en maçonnerie pour y retrouver ce qu’ils rejettent dans le monde profane. Au désespoir de la majorité silencieuse qui veut travailler et poursuivre dans le calme sa quête de spiritualité dans les rites qu’elle a choisis, notre Grande Loge régulière s’est transformée en champ clos de règlements de comptes dans lesquels bien souvent, l’intolérance des uns le dispute à la mauvaise foi des autres par médias et blogs interposés. C’est pourquoi, il est temps d’envisager des mesures permettant d’éviter la persistance d’attaques de plus en plus violentes qui sont en train de nous faire sombrer dans un chaos préjudiciable à tous.

 

Alors que tu es l’initiateur de nombreuses réformes au sein de notre institution et en dépit de tous tes efforts, tu es la cible unique d’un phénomène de rejet dont j’ai pu constater qu’il se renforce et se généralise au fil du temps. Même tes proches et les Grand Maîtres Provinciaux qui te sont fidèles reconnaissent que cette situation ne pourra pas durer longtemps. Ta volonté de te maintenir coûte que coûte dans une fuite en avant, utilisant toutes les ressources de la procédure judiciaire et l’espoir de lassitude chez tes opposants, entraine la GLNF dans une impasse ponctuée de décisions pénales dont elle ne semble pouvoir sortir que par l’explosion, la liquidation judiciaire, ou le coup d’état. Toi qui penses défendre l’intérêt de l’Obédience, je suis sûr que dans ton for intérieur tu comprends que l’honneur et le sens des responsabilités d’un Grand Maitre ne peuvent se satisfaire de la situation présente et des solutions qui s’offrent. Garant de la pérennité de l’Ordre et de l’intérêt général tu dois cesser de t’obstiner dans l’alternative vaincre ou mourir pour mettre en place une structure de transition. C’est le seul moyen pour rassembler ce qui est épars et retrouver l’unité perdue.

 

Bientôt aura lieu l’appel dont le résultat quel qu’il soit va rapprocher de l’échéance finale.

 

Si la Cour le déclare irrecevable ou confirme le premier jugement nous aurons très rapidement une assemblée générale présidée par Maître Legrand dans laquelle les représentants des Loges refuseront les comptes tant que tu n’auras pas annoncé ton départ. Si la Cour te donne raison même si tu te fais légitimer par le Souverain Grand Comité, ce qui est loin d’être acquis à bulletins secrets, tu ne pourras pas éviter une assemblée générale ce qui nous ramènera au problème précédent. Certes les statuts par leur imprécision maintiennent l’ambigüité du lien entre les fonctions de Grand Maître et de président du Conseil d’administration, mais toi et moi qui sommes passionnés par l’histoire savons que personne ne peut se maintenir contre tous sans que cela finisse très mal. Ce serait désastreux et injuste pour toi à titre personnel, pour la fonction de Grand Maître que nous devons protéger, et pour la GLNF que nous devons préserver face aux attaques extérieures comme seule obédience régulière dans notre pays.

 

C’est pourquoi je te propose la méthodologie suivante, qui a reçu l’accord de tous ceux à qui je l’ai exposée comme étant susceptible de ramener la paix parmi les frères de toutes sensibilités et de te permettre une sortie plus qu’honorable. Constatant la vacance du Président du Conseil d’administration et de tout le Conseil je pense que, dans le respect du mandat de l’administrateur ad ‘hoc et sous son contrôle, il faut nommer un Frère de la GLNF Député Grand Maitre chargé d’assurer à titre provisoire la présidence du Conseil d’administration. Il sera investi d’une mission officielle de préparation et de mise en place du futur pour préparer sereinement et dans un esprit d’apaisement les échéances à venir jusqu’à la fin de ton mandat quel que soit le résultat de l’appel. Désigné sur initiative conjointe de Maitre Legrand et de toi même pour une durée courant jusqu’à la prochaine assemblée ou plus exactement la prochaine élection à la Grande maîtrise, il composerait pour l’assister un comité de direction composé sans exclusive des représentants de toutes les tendances et sensibilités de la GLNF.

 

Dans le respect absolu du mandat confié à Maitre Legrand, qui a la responsabilité de la totalité de la partie profane de l’obédience et plus particulièrement des problèmes de gestion et de finances, sa mission débutera en ramenant la paix par la réintégration dans l’Obédience de tous les exclus pour leurs idées afin d’entamer un vrai processus de rassemblement de toutes les bonnes volontés dans un esprit de tolérance. En liaison étroite avec le mandataire ad ‘hoc, il assurera également la répartition des responsabilités entre tous en s’appuyant sur la compétence et la fraternité afin de recréer au plus vite l’harmonie. Il devra mettre en place les réformes consensuelles réellement nécessaires au bon fonctionnement de l’Obédience au niveau des structures et des statuts sans pour autant faire la révolution dans notre association et remettre en cause les fondements de la régularité. Il négociera un accord avec les juridictions amies pour dissiper les malentendus avec des règles claires s’appuyant sur les pratiques des Grandes Loges régulières. Il aura enfin à redéfinir et réorganiser la partie hospitalière et immobilière dans la transparence tout en coupant les relations avec les sociétés périphériques. Ceci permettra de préparer dans la sérénité l’élection et la mise en place du futur Grand Maitre qui trouvera une situation assainie. Tous les candidats déjà déclarés ou pas pourront faire campagne s’ils le souhaitent bien que les campagnes électorales ne soient pas l’habitude dans l’ordre maçonnique.

 

Jusqu’ici, dans une recherche permanente du consensus, j’ai veillé à rencontrer tout le monde sans exclusive pour mieux comprendre les problématiques de chacun et ne pas créer de fossé infranchissable puisque tôt ou tard nous devrons rassembler ce qui est aujourd’hui épars. J’ai consulté, avec ton accord, des Frères de l’opposition qu’elle soit interne et externe et des Frères de la majorité dite silencieuse. J’ai travaillé avec un bon nombre de GMP et d’AGM. J’ai fait valider ce plan par les représentants des trois principales juridictions amies. J’ai rencontré les Grandes Loges régulières étrangères, de même que les obédiences françaises « irrégulières ». Toutes souhaitent que l’on trouve rapidement une solution à cette situation certes préjudiciable pour la GLNF en particulier, mais aussi pour la Franc-maçonnerie en général. J’ai recueilli sur ce projet l’accord d’un des candidats, des leaders des Blogs et de FMR. J’en ai longuement discuté avec la moitié des membres démissionnaires du Conseil d’administration. Les principes en ont été approuvés par le Conseil des Sages et un certain nombre de Grands Officiers nationaux et provinciaux. Tous ceux à qui j’en ai parlé pensent que c’est une solution honorable pour permettre à chacun et à l’obédience de sortir de la crise sans céder à la tentation des règlements de comptes de tous ordres.

 

En conséquence, et tout en étant parfaitement conscient de la complexité de la tâche, je suis candidat pour assumer cette fonction provisoire avec pour mission de relancer la GLNF sur des bases acceptées par tous. Ma carrière dans le privé m’a appris à gérer des entreprises de la taille de la GLNF et à travailler en étroite liaison avec un administrateur judiciaire. Mes responsabilités dans la haute administration m’ont appris à piloter les conflits et mener des arbitrages équilibrés. Mon parcours professionnel m’a valu la reconnaissance de l’Etat pour mon intégrité et mon sens du service.

 

Depuis 19 ans dans l’Obédience j’ai été nommé Passé Grand Expert National en 1998. J’ai été fondateur de 7 loges, deux fois Vénérable Maître, actuellement Vénérable Maitre de la Loge Nationale d’Instruction Hiram et Grand Inspecteur chargé de la réforme, sans oublier les années comme membre du Comité des sages et ma présence au SGC. Dans les juridictions je suis 32° au REAA. J’ai écrit plusieurs articles de fond dans Villard de Honnecourt et deux autres revues maçonniques et présenté des travaux dans la Loge de recherche Jean Baylot et dans des colloques. C’est grâce à cette expérience acquise et à ma connaissance de la GLNF que j’ai pu mener à son terme la rédaction du rapport du Comité de conciliation avec la totalité de l’Obédience puis de piloter de manière consensuelle la commission de réforme chargée de l’évolution de la GLNF avec les GMP et le SGC.

 

Comme je te l’ai déjà écrit, il ne faut pas confondre les objectifs de ce plan d’action avec la candidature à la Grande Maitrise qui n’a rien à voir avec ce que je propose. Il ne s’agit pas d’être le champion toutes catégories de la pratique des Rites mais de remettre à plat les modes de fonctionnement et de structurer l’organisation de l’Ordre pour que les Frères puissent s’épanouir dans leurs travaux en Loge et que la pression obédientielle soit la plus légère possible. Atteindre cet objectif, qui intéresse tous les Frères et l’avenir de la GLNF, me parait aujourd’hui l’essentiel. Cette priorité me parait autrement plus motivante et importante qu’une candidature à un poste prestigieux pour lequel je n’ai pas d’ambition particulière. C’est pourquoi je suis prêt à consacrer une grosse partie de mon temps à remettre en ordre de marche notre Obédience avec l’aide de toutes les bonnes volontés dans le cadre défini par notre mandataire ad’hoc. Notre devoir est de protéger l’institution et son Grand Maître car lorsque nous aurons tous disparus la GLNF devra continuer d’exister pour représenter la tradition et la régularité dans notre pays.

 

Je fais copie de cette lettre aux Grands Maitres Provinciaux et aux Assistants Grands Maitres ainsi qu’à toutes les personnes que j’ai sollicitées pour bâtir ce plan, car j’en ai assez d’entendre raconter tout et n’importe quoi sur mon compte et mes intentions. J’adresse aussi copie du présent courrier à Maitre Legrand. Bien que je te l’ai déjà exposé de vive voix, tu vas peut-être penser que ma lettre enfreint mon serment maçonnique. Pour ma part, je suis convaincu que c’est mon devoir de te l’adresser avec le souci d’offrir au Grand Maitre une solution honorable dont je me porte garant et à tous mes Frères la fin rapide de 15 mois d’une crise majeure qui laissera malheureusement des traces.

 

Je te prie de croire, Très Respectable Grand Maitre, en l’assurance de mes sentiments maçonniques les plus fraternels.

 

TRF Alain Juillet

Commenter cet article

Lukas Ramel 02/04/2011 17:15


LES NAÏFS

Une lettre ouverte
J'ai lu avec une attention extrême tous ce qui concerne cette lettre ouverte à Monsieur Stifani. Je dis "lettre ouverte" car bien qu'elle soit adressée à l'ancien TRGM, désormais usurpateur d'un
siège dont il a lui-même volontairement démissionné, cette lettre est d'abord faite, quoiqu'on en dise, pour un tout autre public. Ce public ? L'ensemble des FF de la GLNF mutins compris bien
évidemment. Cette lettre vise, en disant quelques vérités - pas toutes- à M. Stifani à nous séduire, à établir un pseudo-consensus et à favoriser une voie de transition qui ménage Stifani,
Jean-Charles et Claude et surtout maintienne l'omerta sur un certain nombre d'embrouilles dont l'ancien directeur de l'espionnage français est sans doute bien informé.

Transition ou sauvetage de Stifani ?
Le but n'est pas de sauver la GLNF, enfin, je veux dire, pas "que" sauver la GLNF... Elle sert aussi à légitimer une manoeuvre cousue de fils blancs. Juillet sait bien, comme tout le monde, que M.
Stifani n'a rien à faire de ses conseils : il est autisme et n'écoute que son égo (j'allais écrire que son égoût, pardonnez le lapsus). Rien ne nous dit d'ailleurs qu'elle soit parvenue à Stifani
et rien ne nous dit qu'il en ait pris connaissance. Rappelez-vous le courrier de Sarkozy... Tous les courriers n'arriveraient pas à M. Stifani... cette lettre bien qu'adressée à M. Stifani est bien
destinée à un autre public. C'est une lettre ouverte dont la diffusion a été savamment orchestrée avec la complicité, volontaire ou non, de FMR que je pense en la matière, mais cela n'engage que
moi, manipulé... Dans le projet de sortie de crise qui n'en n'est pas un d'ailleurs, il n'y a rien qui corresponde à nos attentes : on prend les mêmes, on efface un peu de Stifani qui aurait quand
même fait de bonnes choses pour la GLNF (c'est ce qu'écrit Juillet). Mais lesquelles grand Dieu ? Vite qu'on nous le dise ? Dire que l'on nous cache tout...On n'est pas obligé de cirer les pompes
de celui que l'on pousse à partir... C'est pas de la diplomatie, c'est de l'hypocrisie.

Pas de transition mais un changement radical, une refondation
Je sais que la phase dite de transition est problématique mais uniquement pour des problèmes d'argent et de glandes reproductrices pour certains... En effet, il est simple de refonder la GLNF dans
la régularité sous un autre nom : Grand Loge Unie de France par exemple, avec tous ceux qui veulent retrouver ce qui nous a réuni : une vraie maçonnerie dégagée des métaux, de la politique et de la
religion, la pluralité des rites, le respect des rituel, l'articulation avec les Hauts Grades... Pour cela on n'a pas besoin de millions d'euros : il y a juste un secrétariat pour une
administration centrale légère et sans payer un directeur administratif à prix d'or... Et dans le cadre d'une fédération de loge, chacun se débrouille pour se loger, s'assurer et fonctionner...
Voilà, c'est simple comme bonjour. Il n'y a plus d'enjeux de fric et de pouvoir... En plus cela ruine de facto la GLNF et entraîne dans l'affaire Stifani et sa bande, même s'ils vont se battre pour
conserver leurs trésors que sont les SCI. OUi mes Frères vous êtres tenus pas les cou... et le fric. C'est bien le fric qui a tout pourri.

On ne sortira pas indemne de la crise
Mais la démarche Juillet est tout autre. Elle vise à nous faire croire que l'on peut rabouter les extrêmes, les frères désormais ennemis. Trop de choses se sont dites et surtout se sont faites...
Trop de choses sont apparues au grand jour pour qu'on les oublie facilement. Les masques sont tombés. Les faux Frères et assassins d'Hiram se sont démasqués eux-mêmes...
Juillet oublie une seule chose, preuve qu'il n'a rien compris et que je me méfie de son entourloupe à la france-africaine : nous avons été trahis, floués voire violés... Et cela ne s'efface pas
avec des bisounours sur le bout du nez... Il ne faut pas non plus nous prendre pour des cons. On a été eu une fois, pas deux... Alors mon BAF Juillet la confiance se mérite et autrement que par de
savantes manoeuvres d'arrière cour pour concilier les contraires...

Pour une autre gouvernance de la GLNF
Nous ne sommes pas venus en FM pour retrouver les pratiques profanes fussent-elles "diplomatiques". On n'a que faire de la diplomatie et d'un langage qui ouvre la porte à toutes les interprétations
et les problèmes qui en découlent... On veut un langage de vérité et de transparence... Nous sommes venus quérir un peu de lumière et Juillet apparaît avec sa manoeuvre douteuse comme un éteignoir.
Pourquoi ? Je sais que mes propos vont paraître excessifs, et je veux bien admettre que le bonhomme est un bon frère, un bon FM, etc... Je ne le connais pas... Mais je préfère moi les résistants de
la premières heures : ils ont au moins la légitimité de la résistance : ils ont pris de coups, ils se sont exposés, ils y ont laissé leur temps et leur fric voire leur santé... Ce ne sont pas des
stratèges de salon eux. Certes ils ne sont pas parfaits, mais pas moins imparfaits que Juillet. Je connais le sentiment des Frères qui se sentent floués et trahis... Un Jean Murat pour lequel je ne
fais pas campagne, je l'ai dit et redit, a au moins la légitimité de s'être présenté contre Stifani, d'avoir pris publiquement la parole pour dénoncer un certain nombre de choses... Il ne s'est pas
réveillé la semaine dernière pour se présenter en sauveur... Il ne faut pas pousser quand même. Comment faire confiance à Juillet qui a mis tant de temps à comprendre ce qui se passait ? A
comprendre ce qu'était réellement M. Stifani et ce qu'était ses volontés et son ambition avec toute sa clique ? Comment faire confiance à quelqu'un qui manque à ce point d'intuition, de
sensibilité, de compréhension des hommes et de leurs aspirations ? Je sais qu'Alain Juillet n'est pas cet homme là : sa carrière, sa personnalité, ses engagements témoignent de la grande qualité de
l'homme. Aussi, s'il se présente après avoir soutenu quasiment jusqu'au bout M. Stifani, c'est qu'il y a bien d'autres raisons... Lesquelles ? Et demain on va apprendre apprendre par exemple que
Sidery sera aussi du processus de transition comme notre bien Aime Grand Maître Provincail Jean MouMou ! Cela relève du poison d'avril... Y a pas de faute : vous avez bien lu : POISON.

Nous ne sortirons pas indemne de cette crise
C'est difficile à admettre, mais rien ne sera plus comme avant. Je ne suis même pas certain que la GLNF passe son centenaire... Alors il faut avoir le courage, non pas d'invoquer des valeur pour
rester, mais de les mettre en oeuvre pour partir ensemble vivre la maçonnerie qui nos a réuni et que nous aimons. Je sais que si l'opération Juillet-beurre de cacao réussie, on sera cocufié une
seconde fois et que ce qui restera de la GLNF va se déliter en peu de temps...
Enfin, il est dommage que ce ne soient pas ceux en qui on a mis nos espoirs qui trouvent la solution… mais un autre resté un affidé de Stifany jusqu’à peu. Qu’a-t-il promis à ce dernier en secret ?
Oui, que sait-on au juste de toutes ces négociations secrètes ? Il y a toujours des clauses secrètes dans ce genre de traité… Il n’y a rien à négocier avec Stifani. Juillet le sait. Sa lettre a
donc une autre fonction : légitimer une candidature de ralliement au prochain SGC qui ménagera la chèvre et la chèvre. Nous serons cocus une deuxième fois.

Allez bon week-end les gars et pour en reparler,
Lukas Ramel


concombre masqué 03/04/2011 02:10



Tu as raison, on en reparlera !



Le Krack de Longchamp 02/04/2011 11:29


Ouaf... En plein dans la gueule ce courrier de Juillet, avec la bénédiction de mes Frères d'FMR... Dur à avaler, mais il fallait si attendre si vous avez bien entendu les propos lors de la réunion
de Montreuil où Juillet était présent d'ailleurs pour une partie du moins... C'est donc bien cousu de fil blanc tout cela... Je ne crois en rien à cette voie de transition qui serait écrite entre
les lignes. Cette fois Tamino que j'aime bien, tu te fous de ma gueule... Je ne crois qu'en ce qui est écrit, foi de maçon et pas en un truc où chacun interprète comme il veut. C'est une recette
éculée de la soi-disant diplomatie dont on connaît quand même les limites. Les vieux démons reviennent vite... Cette fois c'est la fin de la GLNF... Avec un truc pareil, je connais bon nombre de
Frères qui vont partir définitivement. Râté les Frères de FMR ! La réforme ne se fera pas avec les vieux chevaux sur le retour. Il faut curer les écuries d'Augias une fois pour toutes sinon on se
barre.
Il y a d'ailleurs un paradoxe à solliciter de M. Stifani une nomination en tant que délégué grand maître alors que l'on reconnaît en même temps, mais du bout des lèvres je le concède, qu'il n'est
plus grand maître. Il faut une réforme en profondeur, par un oreiller pour étouffer l'affaire ou les affaires même pas évoquées par Juillet... Non, je ne crois pas au langage diplomatique qui ici
est d'ailleurs une langue de bois.... Stifani a démissionné. Il faut nommer un autre TRGM chargé de la réforme et surtout du ménage... Je ne me vois pas rester à la GLNF avec encore pour frère un
certain Stifani grâcié par la DGSE ou le SDEC... pour cause d'intérêts bien compris; cela s'appelle m'omerta, Ce n'est pas de la maçonnerie... Pas la mienne du moins...
Allez bises les gars et on va pas se laisser manipuler encore une fois et les FMR ressaisissez vous au lieu de raconter des conneries...
Le Krach de Longchamp
NB : La lettre de Juillet a pour conséquence première de foutre un sacré bordel dans nos rangs si j'en crois les réactions que j'ai lu. Diviser pour régner. Bravo, le but est atteint. Stifani peut
applaudir, le scud a atteint son objectif... Il ne faut jamais faire confiance aux agents doubles... Et tout cela avec des commentaires oiseux de Tamino qui a du pêter les plombs... Aller Dominique
resaisit toi ! Tu vas pas tout nous gâcher maintenant...


concombre masqué 03/04/2011 02:09



C'est peut être encore plus compliquée que celà !



Xavier Thénar du Temple 02/04/2011 11:17


Décidément au fur et à mesure de l'approche de l'Assemblée Générale, les candidats à la candidature foisonnent ! Et avec pour unique programme le retour à la case départ ! On prend les mêmes et on
recommence !

Encore un haut fonctionnaire à la retraite comme si Cl. Ch. ne nous avait pas suffi ?
Et de plus un ancien du SDECE et de la DGSE, qui doit en savoir beaucoup sur les 3 derniers GM... et leurs relations africaines ! Qui imposera finalement l'omerta à tous les FF .
Et de surcroit formé aux techniques de manipulation les plus performantes . Ne faisait il pas partie il y a peu de temps des affidés, comme un Chef d'Orchestre et un ostéopathe... qui très
opportunément viennent de retourner leur veste ??? en apparence, bien sur afin de pouvoir se porter comme candidats de recours... !!!

Non, F. Alain Juillet, passez votre chemin, la majorité des FF ne veut plus une gouvernance manipulatrice de prétendants à des breloques et tabliers tellement couverts d'or qu'il n'y reste plus
aucune place pour les valeurs maçonniques fondamentales : "nous avons laissé nos métaux à la porte du Temple, c'est à dire tout ce qui brille d'un éclat trompeur ".

Jusqu'à maintenant il me semble il n'y a qu'un seul candidat possible (qui s'était présenté contre F S lors des dernières élections ...) et qui a un projet de refondation basé sur l'écoute des FF
et des échanges francs et directs.

Il représente la dernière chance de survie de la GLNF, alors que certains gouvernants n'œuvrent que pour sa dissolution ce qui aurait pour effet d'éteindre toute action judiciaire à leur encontre
.

Xavier Thénar du Temple


concombre masqué 03/04/2011 02:05



Mon Frère Xavier, ton commentaire est sévère pour notre F A Juillet, il est vrai qu'il convient d'être sur nos gardes. Il convient également de bien réfléchir a la situation de notre GLNF et de
ne pas jeter aux orties toutes les solutions intégrant les bases de la réforme issues du livre blanc, donc des Frères.



A. Penguin 02/04/2011 11:10


Mon TCF Alain Juillet (je ne le connais pas),

Que 10 / 20 pour ta dissertation. Refais ta copie en enlevant le maintien du Stifanatique à sa place et je t'accorderai 20/20.

Tribiz,

The Penguin


concombre masqué 03/04/2011 01:58



C'est clair, la condition première est le départ de FS et ses affidés !