Un commentaire réçu méritant d'être diffusé en article, merci Brave Heart

Publié le par concombre masqué

LA LEGALITE REPUBLICAINE


Mes Frères,

L’heure est manifestement grave pour notre obédience.

Elle l’est d’autant plus que nous nous targuons d’appartenir à une obédience régulière.

Les dérives auxquelles nous assistons, les rumeurs qui bruissent de toutes parts nous déshonorent et finiront par jeter l’opprobre sur tous nos frères et sœurs de toutes obédiences.

D’évidence beaucoup de choses doivent aujourd’hui faire l’objet d’une totale et absolue clarification.

Certes, je comprends que certains de nos frères aspirent à se centrer sur notre démarche initiatique et souhaitent s’abstraire des dures vilénies de l’existence profane. Toutefois, il ne faut pas oublier que c’est là une attitude qui en d’autres circonstances a favorisé l’avènement de pouvoirs autoritaires ou de dictature dans la vie profane. Il était alors trop tard pour dire : « je ne pensais pas que…. », «je ne voulais pas cela…. », etc.

Alors que conserver notre dignité procède d’une démarche intellectuelle simple.

Il faut et il suffit d’éviter toute confusion dans nos têtes et de distinguer la démarche ésotérique de l’ensemble des règles qui s’imposent à toute association s’inscrivant dans le cadre de la loi 1901.

Déjà, par négligence, nous en oublions les principes de base dans nos ateliers, parce que là n’est pas l’essentiel de notre démarche. Et nous avons tort car de là peuvent naître divers errements. Déjà, nous « oublions » trop souvent de remettre les statuts de l’association à tous les apprentis. Nous ne croyons pas devoir communiquer à chacun les comptes annuels à échéances régulières.
Bref, nous méconnaissons trop souvent purement et simplement les droits élémentaires de tout membre d’une association.

Bientôt, au mois de mars si je ne m’abuse, va se tenir l’assemblée générale civile de notre association. C’est là qu’il convient d’éviter toute confusion dans nos esprits. C’est là qu’il convient d’agir. C’est là qu’il convient de ne considérer le Grand Maître de l’obédience que comme un simple président d’association dont tous les membres sont égaux et où personne ne porte de tablier. C’est là qu’il convient d’exiger la présentation intégrale et entière des comptes au trésorier qui est co-responsable. C’est là qu’il convient par la même occasion d’exiger l’audit des comptes.

En somme, il suffit de faire appliquer la légalité républicaine comme le commande d’ailleurs nos règlements.

L’ordre maçonnique est une chose qui relève de l’éthique. L’association loi 1901 en est une autre tout à fait distincte qui relève du monde profane, de la vie civile et donc des lois et règlements en vigueur.

Sachons faire les distinctions qui s’imposent car elles ne contreviennent en rien à la démarche initiatique.

Sachons appliquer la devise d’un pilote légendaire : « Faire face ».


Paris, le 12 février 2010


BRAVE HEART

Commenter cet article